Familiprix Familiprix : Bon pour la santé
Recherche
Skip Navigation LinksAccueil > Espace Santé > Actualités santé > Fiche actualité santé
Mercredi 23 juillet 2014
Entrez un code postal OU une ville (ou arrondissement)
Nouveau vaccin contre le zona

Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine rapporte la récente découverte d’une équipe de chercheurs qui aurait mis au point un nouveau vaccin permettant de réduire la fréquence et la sévérité du zona, maladie qui affecte principalement les 60 ans et plus.

Le zona est une maladie infectieuse causée par la réactivation du virus de la varicelle, une maladie infantile. Le pathogène reste dans l’organisme en se réfugiant dans les cellules nerveuses près de la moelle épinière. Latent et inoffensif durant des dizaines d’années, le virus peut se réactiver et réinfecter une zone de la peau. Les causes de cette réactivation sont encore méconnues, mais on pense qu’un affaiblissement du système de défense du corps, fréquent en vieillissant, ou l’effet d’un stress psychologique ou d’un traumatisme pourraient être des facteurs déclenchants d’une crise de zona. Même s’il s’agit d’une affection généralement bénigne, les symptômes qui l’accompagnent n’en sont pas moins invalidants. La personne affectée accuse généralement des douleurs vives ressemblant à des brûlures et une éruption cutanée qui touche de façon caractéristique un seul côté du corps, le côté droit ou gauche de la poitrine, du ventre ou du visage. Il peut également y avoir des cloques douloureuses au niveau de la peau et des démangeaisons. Le traitement à ce jour est plutôt limité, mais on peut diminuer les symptômes en désinfectant les lésions cutanées, en utilisant un analgésique pour maîtriser la douleur et en se reposant. Des comprimés antiviraux peuvent permettre de raccourcir la durée de l’infection s’ils sont pris dans les premiers jours symptomatiques.

La toute dernière arme pour lutter contre le zona consiste en une version modifiée du vaccin déjà existant contre la varicelle. Dans l’essai clinique destiné à évaluer la sécurité et l’efficacité du produit, 38 546 personnes ont reçu l’injection. C’est à ce jour un des plus grands essais cliniques jamais conduits sur le zona. Les résultats ont été pour le moins encourageants avec une diminution du nombre de cas contractés de l’ordre de 50 % chez les gens ayant reçu le vaccin. Pour les personnes vaccinées qui ont tout de même contracté la maladie, les symptômes et les complications associées étaient significativement atténués comparativement à celles ayant reçu le placebo.
Toute personne ayant contracté la varicelle dans sa jeunesse est une victime potentielle du zona. On estime que 50 % des personnes qui vivent jusqu’à 85 ans contracteront un zona. Les chercheurs pensent que le vaccin qu’ils ont mis au point pourrait permettre d’éviter 250 000 nouveaux cas de zona annuellement aux Etats-Unis et d’atténuer de façon très importante la symptomatologie de 250 000 autres ayant contracté la maladie. L’impact d’un tel vaccin sur la qualité de vie des personnes du troisième âge pourrait être important.

http://www.cyberpresse.ca/technosciences/article/article_complet.php?path=/technosciences/article/02/1,5296,0,062005,1056045.php/

Revenir à la liste des actualités santé 
Opération Enfant Soleil



Votre nom
Votre courriel
Envoyer à :
Nom
Courriel

Message à envoyer