Familiprix Familiprix : Bon pour la santé
Recherche
Skip Navigation LinksAccueil > Espace Santé > Actualités santé > Fiche actualité santé
Jeudi 17 avril 2014
Entrez un code postal OU une ville (ou arrondissement)
La plupart des crises cardiaques sont facilement prévisibles.

Bonne nouvelle : presque tous les risques de crise cardiaque prématurée sont prédictibles, faciles à mesurer et identiques pour tous, peu importe le sexe, la race ou l’âge.

L’étude révèle que deux facteurs de risque, le tabagisme et un faible taux de bon cholestérol dans le sang, sont à eux seuls responsables des deux tiers des crises cardiaques sur le globe. Les autres facteurs de risque identifiés sont l’hypertension (haute pression sanguine), le diabète, l’obésité abdominale, le stress, la consommation quotidienne insuffisante de fruits et de légumes ainsi que le manque d’exercice journalier. Boire régulièrement de petites quantités d’alcool, trois ou quatre consommations par semaine, aurait un léger effet protecteur.

Les chercheurs estiment qu’on peut prévenir 90 % des crises cardiaques en modifiant ces neuf facteurs de risque. L’impact de ces différents facteurs de risque est le même, quels que soient la région du monde ou le groupe ethnique. Cette étude contredit la pensée actuelle selon laquelle environ seulement la moitié des crises cardiaques sont attribuables à des facteurs prévisibles, ce qui est une bonne nouvelle. Plus les facteurs de risque sont prévisibles, plus simple et uniforme sera la prévention à travers le monde.

L’étude a aussi montré que les fumeurs ont jusqu’à neuf fois plus de risque de subir une crise cardiaque que les non-fumeurs. Les non-fumeurs qui mangent régulièrement des fruits et des légumes, s’entraînent trois fois par semaine et boivent de petites quantités d’alcool réduisent leurs risques de plus de 80 %.

Le coordonnateur de l’étude suggère aux gouvernements de renforcer leurs politiques antitabac, de taxer davantage les aliments dommageables pour la santé et d’encourager la pratique régulière d’activité physique.

Rien ne vous empêche de modifier vos habitudes de vie entre-temps. Cette étude fournit en quelque sorte la recette pour un coeur en santé. Cessez de fumer, bougez plus, mangez mieux et prenez le temps de relaxer. Une saine alimentation composée d’au moins 5 à 10 portions de fruits et légumes par jour, de légumineuses (fèves, pois, lentilles) et de peu de matières grasses et de sucre, combinée à de l’activité physique (marche, nage, vélo, course) chaque jour permet généralement d’éliminer quelques kilos en trop, diminuant du même coup les risques de souffrir un jour de haute pression, de cholestérol élevé ou de diabète.

Les scientifiques se rendent compte de plus en plus de l’importance de l’alimentation, du contrôle du poids, de l’activité physique et du contrôle du stress pour prévenir une foule de maladies. Cessons de remettre la faute sur notre hérédité, la pollution de l’environnement, l’horaire trop chargé ou les produits chimiques retrouvés dans nos produits de consommation. Bien que ces facteurs puissent jouer un certain rôle, nous sommes responsable en bonne partie de notre santé. Discutez-en avec votre pharmacien et votre médecin. Ils sauront vous aider à modifier certaines habitudes ou vous référeront à des spécialistes en la matière.

http://www.ledevoir.com/2004/08/30/62662.html?268

Revenir à la liste des actualités santé 
Opération Enfant Soleil



Votre nom
Votre courriel
Envoyer à :
Nom
Courriel

Message à envoyer