Sélectionnez
votre succursale

Trouver
Recherche avancée

    Perturbateurs cutanés

    Facteurs externes:
        Le soleil;
        La pollution atmosphérique;
        Les allergènes chimiques […]

    Facteurs externes:

    Le soleil

    Le soleil émet plusieurs types de rayons – cosmiques, gammas, ultraviolets, visibles et infrarouges –, mais seuls ceux qui atteignent la surface de la terre – les rayons ultraviolets, visibles et infrarouges – ont des effets connus sur les cellules cutanées. Bien que ces rayons soient essentiels à la vie terrestre, ils peuvent aussi être très nocifs. Les rayons UV sont principalement responsables du vieillissement prématuré de la peau (90 %) et l’exposition excessive au soleil peut causer des coups de soleil, une diminution du système immunitaire et, plus tard, une hyperpigmentation ou même des cancers de la peau. Comme telles, les expositions prolongées au soleil devraient être évitées et toute exposition solaire devrait être réduite par l’utilisation d’un écran protecteur contenant un système filtrant à large spectre pour bloquer les UVA et les UVB.

    La pollution atmosphérique

    La pollution atmosphérique est constituée d’éléments toxiques qui s’ajoutent à l’air. En contact avec la peau, ces toxines pénètrent et se diffusent dans l’épiderme. Ils altèrent le fonctionnement des cellules de l’épiderme, ralentissant le renouvellement cellulaire. De plus, les dermatologues ont observé une irritation et une sensibilité accrues de la peau saine, et même l’aggravation de certaines dermatoses dans des environnements pollués.

    Les allergènes chimiques

    La peau est souvent exposée aux allergènes chimiques, à la fois naturels et synthétiques, qui entrent en contact avec la peau par l’utilisation de produits cosmétiques non hypoallergéniques, de détergents et d’assouplisseurs de tissu. Ces allergènes peuvent déclencher le mécanisme de défense de la peau provoquant rougeurs, sensibilité accrue et même inflammation.

    Le froid mordant et les températures variables

    Située au centre des échanges thermiques avec l’environnement externe, la peau est constamment agressée, particulièrement durant l’hiver. Les conditions excessivement sèches retirent à la peau son humidité. Les changements extrêmes dans la température en raison des différences entre l’extérieur et l’intérieur peuvent sérieusement aggraver l’état de la peau.

    Une mauvaise hygiène

    Le maquillage, les impuretés, la poussière, les débris, la transpiration et les polluants peuvent s’accumuler sur la peau à la suite d’une mauvaise hygiène. En conséquence, ces agresseurs peuvent boucher les pores et irriter la peau.

    Facteurs internes:

    Le stress

    Le stress provoque le déclenchement en cascade d’une panoplie d’hormones affectant le corps de diverses façons, y compris l’accroissement du rythme respiratoire et cardiaque ainsi qu’une vitesse de réaction musculaire accrue. Quant à la peau, le stress déclenche sa production de sébum, entraînant une peau plus huileuse, plus brillante et parfois accompagnée d’irruptions. Le stress provoque également le déclenchement d’histamines dans le derme, rendant la peau plus sujette à l’irritation et au gonflement.

    La qualité des aliments et de l’eau

    La nourriture et l’eau que nous consommons affectent directement la qualité des nutriments qu’absorbe notre peau. Sans vitamines, minéraux et autres aliments essentiels au bon fonctionnement des processus métaboliques de la peau, celle-ci perd de son efficacité. La consommation de nourriture malsaine amplifie ce problème en introduisant des toxines dans le corps, nuisant davantage au rôle de la peau dans ses fonctions.

    Les médicaments

    Certains types de médicament peuvent affecter l’équilibre ou la structure de la peau, par leurs effets secondaires pouvant aller de l’irritation et de la photosensibilité à la déshydratation et à la surproduction de sébum, selon le type de médicament. Vérifiez toujours avec votre médecin si les médicaments que vous prenez peuvent entraîner une altération de l’équilibre dermique.

    La fumée de cigarette

    La fumée de cigarette prive la peau d’oxygène et de nutriments en resserrant les capillaires qui amènent le sang vers la peau.

    Les changements hormonaux

    Les hormones jouent un rôle important dans la régulation des activités métaboliques de la peau. Les fluctuations des niveaux d’hormones peuvent causer divers problèmes, allant de la sécheresse aux imperfections cutanées.

    Les problèmes de santé

    Une prédisposition génétique ou un incident précis affectant la santé d’un individu peuvent empêcher la peau de fonctionner normalement, risquant de causer une affection cutanée tels l’eczéma ou l’acné.