Alcool : la graisse abdominale serait reliée à la façon de boire

Unfortunately, this article is only available in French.

Nos habitudes en matière de consommation d’alcool - ce qu’on boit, quand on le boit et quelle quantité on boit - pourraient influencer l’accumulation de graisse abdominale, un facteur de risque reconnu pour les maladies cardiovasculaires.

La façon dont vous consommez de l’alcool, c’est-à-dire la fréquence à laquelle vous buvez, la quantité d’alcool que vous consommez, quand vous le consommez et quelle sorte vous privilégiez, pourrait influencer votre risque de souffrir de maladies cardiaques. En effet, il semble que la façon de boire ait un rôle à jouer dans l’accumulation de graisse abdominale, celle-ci étant un facteur de risque bien connue pour les maladies cardiovasculaires.

La graisse abdominale est la graisse qui s’accumule autour des organes internes du ventre, causant ainsi la fameuse «bedaine de bière»;. Il ne faut surtout pas croire que celle-ci est inoffensive puisqu’elle est en fait beaucoup plus dangereuse que la graisse qui se situe aux autres endroits du corps, comme aux hanches ou aux fesses par exemple. En effet, la graisse abdominale est associée très fortement aux maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs américains ont mené une étude auprès de plus de 2 000 personnes pour déterminer si leurs habitudes en matière de consommation d’alcool pouvaient influencer leur accumulation de graisse abdominale. Leurs découvertes sont plutôt étonnantes.

Ils ont découvert que les gens qui consomment à l’occasion de grandes quantités d’alcool ont plus de graisse abdominale que ceux qui consomment la même quantité d’alcool, mais de façon régulière. Ainsi, ceux qui prennent un coup une fois de temps en temps seraient plus à risque de développer des maladies cardiovasculaires que ceux qui boivent régulièrement, mais avec modération.

Le type d’alcool consommé semble également jouer un rôle. En effet, les chercheurs ont découvert que les buveurs de vin avaient moins de graisse abdominale que les autres types de buveurs. À l’inverse, il semble que ce sont les consommateurs de spiritueux qui accumulent le plus de graisse au niveau de l’abdomen.

Il semble aussi que la quantité importe. En effet, les résultats démontrent que plus la consommation d’alcool est grande, plus l’accumulation de graisse abdominale est grande et ce, quel que soit le type de consommateur (occasionnel ou régulier).

Selon les chercheurs, ces résultats confirment ce que d’autres études avaient déjà démontré à propos des bénéfices de la consommation modérée d’alcool pour le coeur. Ils démontrent aussi que si la quantité d’alcool importe, la façon de boire jouerait également un rôle.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.