La musculation bénéfique aux survivantes du cancer du sein

Unfortunately, this article is only available in French.

Soulever des poids quelques fois par semaine aiderait les survivantes du cancer du sein à avoir meilleure mine et à se sentir mieux. Des chercheurs qui ont publié leur étude récemment se sont penchés sur l’effet de l’entraînement musculaire sur la qualité de vie des femmes qui ont souffert d’un cancer du sein, bien que plusieurs études antérieures aient déjà démontré chez elles les effets positifs de l’exercice aérobie.

Soulever des poids quelques fois par semaine aiderait les survivantes du cancer du sein à avoir meilleure mine et à se sentir mieux. Des chercheurs qui ont publié leur étude récemment se sont penchés sur l’effet de l’entraînement musculaire sur la qualité de vie des femmes qui ont souffert d’un cancer du sein, bien que plusieurs études antérieures aient déjà démontré chez elles les effets positifs de l’exercice aérobie.

Les personnes qui ont survécu à un cancer doivent souvent lutter par la suite contre des atteintes à la qualité de vie telles l’insomnie, le gain de poids, la dépression et l’anxiété. L’exercice peut aider à contrer ces problèmes. La musculation permet notamment d’accroître la force des os, des muscles, des tendons et des ligaments, diminuant ainsi ultérieurement le risque de blessure. Des exercices réguliers augmentent en outre la masse musculaire, ce qui accélère le métabolisme basal, soit la quantité d’énergie que le corps brûle au repos, et facilite du coup le maintien d’un poids santé. La qualité de vie s’en trouve aussi améliorée : tandis que la force générale progresse, les activités quotidiennes comme transporter des sacs d’épicerie ou travailler dans le jardin deviennent moins fatigantes et donc plus agréables.

Un groupe de 86 femmes ayant terminé leur traitement anticancéreux a été divisé en deux : les premières ont fait de la musculation à raison d’une heure deux fois par semaine pendant six mois tandis que les autres n’ont reçu aucune recommandation particulière. Les résultats sont encourageants. Celles qui se sont rendues au gymnase ont bénéficié d’une augmentation de leur masse musculaire maigre et d’une amélioration modérée de leur qualité de vie comparativement à celles qui ne l’ont pas fait. D’après une chercheuse dans le domaine, des séances de musculation de 20 ou 30 minutes, de deux à trois fois par semaine, seraient elles aussi bénéfiques.

Il était déjà connu que la pratique régulière d’exercice aérobie comme la marche, la natation, le ski de fond ou le vélo peut améliorer la qualité de vie des femmes se remettant d’un cancer. Les dames auraient donc possiblement avantage à travailler à la fois leur endurance et leur musculation.

Avant de débuter un programme d’exercice après avoir eu un cancer, mieux vaut en discuter avec son médecin. Il est aussi préférable d’être suivi par un professionnel de l’activité physique comme le kinésiologue qui pourra vous créer un programme d’entraînement adapté à vos besoins.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.