Les effets nocifs de la fumée secondaire seraient-ils surestimés?

Unfortunately, this article is only available in French.

Une récente étude révèle que les risques qu’on associe à la fumée secondaire du tabac seraient peut-être surestimés. En effet, les auteurs de cette étude affirment que la fumée secondaire n’augmente pas significativement le taux de mortalité par cancer du poumon ou par maladies cardio-vasculaires chez les non-fumeurs.

C’est en 1928 qu’un scientifique a avancé l’hypothèse que l’exposition à la fumée secondaire de tabac pouvait être nocive pour la santé des non-fumeurs. Depuis, beaucoup d’encre a coulé sur ce sujet et même si plusieurs études ont été menées dans le but d’élucider la question, la controverse persiste. En général, la communauté scientifique s’entend tout de même sur le fait que la fumée secondaire est effectivement nocive pour la santé et qu’elle augmente le risque de développer certaines maladies comme le cancer du poumon, les maladies pulmonaires obstructives chroniques (comme l’emphysème et la bronchite chronique) et l’asthme. Là où il y a désaccord entre les chercheurs, c’est lorsqu’on tente de mesurer ce risque. Alors que certains croient fermement que le risque est substantiel, d’autres prétendent qu’il est surestimé. C’est le cas de deux chercheurs, Enstrom et Kabat, qui ont récemment publié les résultats de leurs travaux dans le prestigieux British Medical Journal. Selon leurs analyses, les effets nocifs de la fumée secondaire ont été jugés plus importants qu’ils ne le sont en réalité dans la majorité des études et l’exposition à la fumée secondaire n’augmenterait pas significativement le taux de mortalité par cancer du poumon ou par maladies cardio-vasculaires chez les non-fumeurs. Il va sans dire qu’une conclusion aussi surprenante et allant à l’encontre de toute tendance fera la joie des médias, qui en feront sans doute une nouvelle sensationnelle. Mais avant d’abolir les mesures récemment mises sur pied pour protéger les non-fumeurs, il est nécessaire d’examiner d’un oeil critique les travaux d’Enstrom et Kabat.

Tout d’abord, il faut savoir ce sur quoi les chercheurs se sont basés pour tirer de telles conclusions. Enstrom et Kabat ont en fait analysé une partie de l’étude sur la prévention du cancer menée par l’American Cancer Society et financée par l’industrie du tabac. Dans cette étude, le seul indicateur d’exposition à la fumée secondaire était le fait d’être marié à un fumeur. On peut donc dire que la mesure d’exposition était très imprécise, ce qui nous amène à douter de la validité des conclusions. De plus, il faut savoir que plusieurs facteurs de confusion ont également pu fausser les résultats puisque les personnes exposées à la fumée secondaire avaient des caractéristiques socio-économiques (revenu, éducation, etc.) différentes de celles des personnes non exposées. Il devient donc ardu de savoir quels effets sont vraiment attribuables à la fumée secondaire et lesquels sont le résultat d’un autre facteur, comme une mauvaise alimentation ou un accès limité aux services de santé, par exemple. Finalement, les chercheurs admettent eux-mêmes que leurs analyses statistiques demeurent incertaines, ce qui les a peut-être amené à sous-estimer les effets nocifs de la fumée secondaire.

En somme, il faut se rappeler que les effets nocifs de la fumée secondaire sont encore bien mal compris et que si Enstrom et Kabat ont tenté de préciser les données, il ne faut pas considérer leurs résultats comme une réponse définitive à la question. Ce qui est toutefois certain, c’est qu’il faudra encore bien du temps et bien des études pour mieux saisir l’ampleur du risque que représente la fumée secondaire pour la santé des non-fumeurs.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.