Médicament prometteur pour le traitement de l’éjaculation précoce

Unfortunately, this article is only available in French.

La dapoxétine, vous connaissez? Il s’agit d’un nouveau médicament présentement à l’étude pour le traitement de l’éjaculation précoce. Quoiqu’il ne soit pas encore disponible sur les tablettes, on pourrait s’attendre à le voir arriver d’ici quelque temps car la Food and Drug Administration (FDA), l’organisme qui réglemente les médicaments aux États-Unis, étudie présentement une demande d’autorisation de commercialisation pour ce produit.

La dapoxétine, vous connaissez? Il s’agit d’un nouveau médicament présentement à l’étude pour le traitement de l’éjaculation précoce. Quoiqu’il ne soit pas encore disponible sur les tablettes, on pourrait s’attendre à le voir arriver d’ici quelque temps car la Food and Drug Administration (FDA), l’organisme qui réglemente les médicaments aux États-Unis, étudie présentement une demande d’autorisation de commercialisation pour ce produit.

Les premières études sur l’efficacité de la dapoxétine dans le traitement de l’éjaculation précoce semblent concluantes. Dans un article récemment publié, la molécule a été administrée à 2614 hommes souffrant d’éjaculation précoce. Les participants ont été répartis en trois groupes de traitement, le premier recevant une dose de 30 mg, le second une dose de 60 mg et un groupe témoin auquel on administrait un placebo pendant un total de 12 semaines. Les résultats ont non seulement permis de constater un retard de trois à quatre fois du délai avant l’éjaculation, mais également une augmentation significative des performances sexuelles et de la satisfaction des deux partenaires. Plus précisément, si 2,5 % des hommes à l’étude arrivaient à maîtriser le moment de l’éjaculation avant le traitement, plus de 51 % y parvenaient avec la dose de 30 mg et 58 % avec la dose de 60 mg. Chez le groupe témoin, seulement 26,4 % des patients sont arrivés à ce résultat.

L’éjaculation précoce touche 27 à 34 % des hommes. Ce problème est défini comme étant une éjaculation qui survient moins de deux minutes après la pénétration, ou même avant cette dernière. Aucun médicament n’a l’indication pour traiter ce trouble sexuel, bien que certains agents puissent parfois être essayés avec un certain succès. La dapoxétine serait le premier médicament à avoir cette indication. Pour l’instant, des thérapies comportementales et des rencontres avec des sexologues peuvent aider les hommes qui souffrent de ce problème qui affecte souvent leur relation conjugale.

Le mécanisme par lequel la dapoxétine pourrait retarder le moment de l’éjaculation reste peu défini. La molécule a d’abord été développée comme antidépresseur. Elle agirait en modulant l’action de certains neurotransmetteurs dans le cerveau. Les neurotransmetteurs sont des messagers chimiques qui transmettent l’information d’une cellule à l’autre dans le système nerveux. Une région du cerveau sensible à ces neurotransmetteurs serait impliquée dans la maîtrise de l’éjaculation. Bien que les résultats semblent prometteurs, d’autres études seront nécessaires quant à l’innocuité de la molécule avant qu’elle ne soit commercialisée au Canada.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.