Un traitement renversant des maladies inflammatoires de l’intestin

Unfortunately, this article is only available in French.

Des chercheurs obtiennent des résultats prometteurs pour traiter la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse avec un mélange de vers intestinaux et de Gatorade.

Le nombre de cas de maladies inflammatoires de l’intestin grimpe en flèche depuis les 50 dernières années. Les maladies inflammatoires intestinales regroupent deux maladies similaires : la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. La maladie de Crohn peut toucher tout le tube digestif, de la bouche à l’anus. La colite ulcéreuse affecte plutôt le côlon ou le gros intestin.

Toutes deux sont des maladies chroniques qui causent de la douleur, des diarrhées, des crampes abdominales, de la fièvre, de la fatigue et parfois des saignements intestinaux. Les malades peuvent développer des fissures ou des déchirures de l’intérieur de l’anus et des fistules ou des tunnels qui se créent entre deux parties de l’intestin ou entre l’intestin et le vagin, la vessie, la peau. Des selles peuvent alors se retrouver dans le vagin, l’urine ou s’écoulent par l’orifice à la surface de la peau. L’évolution naturelle de la maladie comprend des périodes de crise et des périodes de rémission où les symptômes diminuent ou disparaissent.

La cause exacte de ces maladies demeure inconnue, bien que la recherche progresse en ce sens. On croit qu’une combinaison de prédispositions génétiques et de facteurs externes ou environnementaux (par exemple une infection bactérienne ou virale) pourraient contribuer au développement de la maladie. Pour une raison inconnue, le système immunitaire de la personne malade se retourne contre son corps et attaque l’intestin et le tube digestif, causant ainsi les lésions caractéristiques de la maladie et les symptômes.

Il n’existe pas de traitement pour guérir ces deux maladies; les seuls traitements disponibles contrôlent les symptômes et prolongent les périodes de rémission. Les traitements classiques comprennent des anti-inflammatoires, des dérivés de cortisone et des immunosuppresseurs pour « calmer »; le système immunitaire. Ces médicaments ne sont pas dénués d’effets indésirables. Certains peuvent même augmenter le risque de souffrir d’un cancer.

Les résultats d’une petite étude semblent toutefois prometteurs et pourraient mener vers de nouvelles pistes de recherche. Des chercheurs en Iowa aux États-Unis croient en effet que l’augmentation du nombre de cas de maladies inflammatoires intestinales serait dû au fait que les gens dans les pays industrialisés n’ont plus de vers dans leur intestin. Ils ont donc administré à 120 malades un mélange d’oeufs microscopiques de vers intestinaux de porc dans du Gatorade ou un mélange ne contenant aucune substance « active »; (du Gatorade seul).

Des 54 patients atteints de colite ulcéreuse, 24 ont reçu le mélange inactif et 30 le mélange de vers. Après trois mois, 76 % des malades ayant reçu le mélange de vers ont noté une amélioration. Chez les malades atteints de la maladie de Crohn, 82 % des malades étaient en rémission (absence de symptômes) après trois mois de traitement. Au bout de six mois de traitement, 91 % des malades étaient en rémission.

Selon le chercheur principal de l’étude, les vers de porc sont aussi fins qu’un cheveux et mesurent au plus un demi-pouce (1,25 à 1,5 centimètres). Ils s’accrochent à la paroi de l’intestin et produisent des substances qui supprimeraient certaines réponses du système immunitaire et contribueraient à garder l’intestin en bonne santé. Contrairement à la variante humaine du même type de ver, la variété du porc ne vit pas très longtemps dans le corps humain (deux à trois semaines) et n’est pas transmissible de personne à personne.

Bien sûr, d’autres recherches sont nécessaires pour conclure sur l’effet de ces vers. Cette étude suggère quand même de nouvelles pistes de recherche. Selon le chercheur principal de l’étude, ces résultats pourraient mener au développement de médicaments dérivés des substances produites par ces vers intestinaux. Ces médicaments – et peut-être même les vers eux-mêmes – pourraient aussi être efficaces pour prévenir les maladies inflammatoires intestinales que pour les traiter. Comme quoi être infesté de vers n’est apparemment pas toujours être une mauvaise chose.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.