Une autre étude sur l’hormonothérapie est cessée prématurément

Unfortunately, this article is only available in French.

Une étude suédoise portant sur les traitements hormonaux de substitution chez les femmes ayant survécu à un cancer du sein a récemment été cessée avant la fin prévue en raison d’un risque élevé de récurrence du cancer.

Des chercheurs suédois ont mis fin de façon prématurée à une étude portant sur les traitements hormonaux de substitution (THS) chez les femmes ayant survécu à un cancer du sein. Les résultats préliminaires de l’étude suggéraient que le THS serait associé à un risque accru de récurrence du cancer.

L’étude suédoise HABITS n’est pas la première étude portant sur l’hormonothérapie à être cessée prématurément. Au cours des dernières années, d’autres ont en effet associé le THS combiné (qui contient de l’oestrogène et un progestatif) à certains risques pour la santé. La plus notable a sans doute été l’étude WHI (Women’s Health Initiative), cessée en juillet 2002 après que les résultats préliminaires aient permis de démontrer que le THS combiné était associé à un risque accru d’AVC, de thromboembolie (caillot de sang bouchant un vaisseau sanguin), de maladie cardiaque et de cancer du sein.

L’étude HABITS avait débuté en 1997 et avait pour but de déterminer si le THS pouvait être utilisé de façon sécuritaire par les femmes ayant survécu à un cancer du sein. L’étude comptait 434 participantes réparties en deux groupes (un recevant le THS et l’autre non). Après un suivi de deux ans, les chercheurs ont constaté que 26 femmes du groupe recevant le THS avaient développé à nouveau un cancer du sein, comparativement à seulement 7 dans l’autre groupe. Ces données ont justifié l’arrêt de l’étude et les chercheurs ont conseillé aux femmes de cesser le THS combiné.

Avec les résultats des études parues au cours des dernières années, on connaît de mieux en mieux les risques associés au THS combiné. Il apparaît de plus en plus clairement que l’hormonothérapie devrait être réservée à certains cas particuliers et ne devrait plus être prescrite à toutes les femmes comme autrefois. On attend encore cependant le développement de stratégies efficaces et sécuritaires pour soulager les symptômes de ménopause.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.