Vers un traitement mensuel de l’ostéoporose

Unfortunately, this article is only available in French.

L’ostéoporose est une maladie très courante. Au Canada, 1,4 millions de personnes en sont atteintes, soit une femme sur quatre de plus de 50 ans et un homme sur huit du même groupe d’âge. Une bonne nouvelle : le traitement de l’ostéoporose visant à prévenir les fractures se simplifie de plus en plus.

L’ostéoporose est une maladie très courante. Au Canada, 1,4 millions de personnes en sont atteintes, soit une femme sur quatre de plus de 50 ans et un homme sur huit du même groupe d’âge. Une bonne nouvelle : le traitement de l’ostéoporose visant à prévenir les fractures se simplifie de plus en plus. Au Canada, deux médicaments populaires et efficaces utilisés dans le traitement de l’ostéoporose que l’on administrait auparavant quotidiennement peuvent désormais être pris une seule fois par semaine. Par ailleurs, un médicament qui n’est pas encore disponible au Canada, l’ibandronate, pourra pour sa part être pris une fois par mois et ce, sans perte d’efficacité. Une étude d’une durée de deux ans menée auprès de plus de 1600 femmes atteintes d’ostéoporose démontre que ce régime posologique est aussi, sinon plus, efficace que le régime quotidien. La cause principale de l'ostéoporose est inconnue, mais certains facteurs semblent contribuer à l’apparition de la maladie : un âge supérieur à 65 ans, des antécédents familiaux de fractures ostéoporotiques, des antécédents de fractures, l’utilisation de certains médicaments, une tendance à faire des chutes, un faible apport en calcium, la consommation excessive de caféine, une grande consommation d'alcool et le tabagisme. Les femmes sont particulièrement à risque car, à la ménopause, la fonction ovarienne diminue graduellement, ce qui entraîne une baisse de production des estrogènes (des hormones qui jouent un rôle essentiel dans la santé osseuse). Par conséquent, une perte rapide de tissu osseux, au rythme de 2 à 5 % par année, se produit souvent au cours des cinq à dix années après la ménopause. La densité osseuse maximale est atteinte entre l’âge de 25 et 35 ans. Ainsi, plus une personne a une masse osseuse importante lors de son « pic osseux »; plus elle a d’os en réserve pour le reste de sa vie. Elle aura donc un plus faible risque de souffrir d’ostéoporose par la suite, d’où l’importance de se bâtir un capital osseux étant jeune. Il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour améliorer la santé de ses os. Il y a trois stratégies principales pour optimiser sa condition osseuse : 1) consommer suffisamment de calcium, 2) consommer suffisamment de vitamine D et 3) faire régulièrement de l’exercice. Les femmes post-ménopausées et les hommes de plus de 65 ans devraient consommer au moins 1500 mg de calcium par jour combiné à au moins 800 unités internationales de vitamine D. Le calcium est une composante essentielle des os, mais l’absorption de ce minéral est grandement augmentée lorsque de la vitamine D est aussi présente. D’autre part, l’exercice aide à former des os forts et à ralentir la perte osseuse. L’activité physique aura des effets positifs peu importe l’âge, mais ses bénéfices seront maximaux si sa pratique régulière est débutée durant l’enfance et est maintenue tout au cours de la vie. La caféine devrait en outre être limitée à environ deux ou trois tasses de café par jour et l’alcool à moins de deux consommations quotidiennes. Le tabagisme accélère aussi la perte osseuse : voici donc une raison de plus de cesser de fumer. Pour de plus amples renseignements à propos de l’ostéoporose, n’hésitez pas à discuter avec votre pharmacien ou votre médecin.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.