Atteinte inflammatoire pelvienne

L'atteinte inflammatoire pelvienne, ou AIP, comprend toutes les infections qui touchent la partie haute du tractus génital féminin. Selon le site touché, l'infection prendra un nom particulier. Ainsi, l'endométrite (à ne pas confondre avec endométriose) est une infection de l'endomètre (membrane interne de l'utérus), l'infection des trompes de Fallope s'appelle salpingite et une infection qui s'étend jusqu'à la cavité abdominale entourant les organes génitaux s'appelle une pelvipéritonite. On estime qu'au moins une femme sur dix au Canada subira une AIP au cours de sa vie. Une AIP non traitée peut être la cause de grossesses ectopiques ou d'infertilité tubaire.

Symptômes

Les symptômes d'une AIP sont d'intensité légère à grave selon le siège de l'infection. Habituellement ils apparaissent graduellement et peuvent inclure :

  • des pertes vaginales vertes ou jaunes, parfois tachées de sang ou accompagnées d'une odeur désagréable;
  • une douleur sourde ou de la sensibilité au toucher au niveau de l'estomac, de la région pelvienne ou de la partie supérieure droite de l'abdomen;
  • des menstruations irrégulières;
  • des frissons, une forte fièvre;
  • des crampes se manifestant tout le mois;
  • de la douleur pendant les relations sexuelles;
  • de la nausée, des vomissements.

Il arrive très rarement qu'une femme atteinte d'une AIP ne présente aucun symptôme.

Cause

Les AIP sont causées par une infection bactérienne le plus souvent acquise pendant les relations sexuelles. La plupart des infections sont causées par les bactéries Neisseria gonorrhoeae ou Chlamydia trachomatis, qui entraînent respectivement la gonorrhée (familièrement appelée chaude-pisse) et l'infection à chlamydia. Les AIP peuvent aussi être causées par une bactérie acquise pendant un avortement, une procédure pelvienne (par exemple l'insertion d'un stérilet) ou l'accouchement. Dans tous ces cas, la bactérie migre au-delà du col utérin jusqu'au tractus génital haut où elle peut causer une infection de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope ou d'autres structures connexes.

Diagnostic

Si vous croyez souffrir d'une AIP ou d'une infection transmise sexuellement (ITS), consultez votre médecin le plus rapidement possible. Votre médecin pourra établir un diagnostic préliminaire en se basant sur vos symptômes, un examen pelvien (pendant lequel il prendra un échantillon qu'il fera examiner) et vos antécédents médicaux. Si votre médecin constate que vous avez de la douleur ou une sensibilité au niveau de l'abdomen lorsqu'il touche votre col utérin et que vous avez des antécédents d'ITS, il pourrait instaurer un traitement avant même de recevoir les résultats de l'analyse des échantillons.

De plus, votre médecin pourrait demander d'autres examens, tels :

  • des analyses sanguines pour confirmer la présence et le type d'infection;
  • une laparoscopie (où l'on insère un tube à fibre optique par une petite incision pratiquée juste sous le nombril) afin de déterminer le siège précis de l'infection;
  • une échographie (un examen basé sur des ondes sonores) afin d'obtenir une image des organes génitaux.

Facteurs de risque

Plus vous aurez de partenaires sexuels, plus vous serez à risque de contracter la gonorrhée ou une infection à chlamydia, et par conséquent de souffrir d'une AIP . Il existe aussi d'autres facteurs de risque d'une AIP dont :

  • l'âge : être âgé de moins de 25 ans et actif sexuellement;
  • l'insertion d'un stérilet (si vous avez une ITS au moment où le stérilet est inséré, vous pourriez faciliter la propagation d'une infection. Par conséquent, vous devriez subir un test de dépistage des ITS quelques mois avant l'insertion d'un stérilet);
  • des antécédents d'AIP.

Traitement

Si un diagnostic préliminaire suggère une AIP, votre médecin vous prescrira probablement des antibiotiques (deux types) afin de couvrir le large éventail de bactéries pouvant être en cause. De plus, la plupart des médecins demandent à revoir leur patiente deux à trois jours plus tard afin de vérifier que les antibiotiques font bien effet.

Certaines femmes atteintes d'une AIP peuvent nécessiter une hospitalisation afin de recevoir des antibiotiques par voie intraveineuse. C'est généralement le cas des femmes très malades, âgées de moins de 18 ans, enceintes ou atteintes du VIH. Si vous souffrez d'une AIP, votre(vos) partenaire(s) sexuel(s) devrai(en)t subir un test de dépistage des ITS (et être traité(s) au besoin), sinon vous pourriez contracter une nouvelle infection.

Prévention

Comme les infections génitales hautes sont principalement liées à une ITS (plus particulièrement la gonorrhée et la chlamydia), la meilleure façon de se protéger est d'utiliser correctement des condoms en latex ou polyuréthane lors de chaque relation sexuelle. De plus, il est préférable de ne pas avoir plusieurs partenaires sexuels et d'utiliser une méthode contraceptive de barrière (comme les condoms ou un diaphragme, avec du spermicide), même si vous prenez des contraceptifs oraux. Assurez-vous de subir régulièrement un examen gynécologique et un dépistage, surtout si vous êtes actif sexuellement, afin que toute infection puisse être détectée tôt et donc traitée avant qu'elle n'atteigne vos organes reproducteurs.

Complications

Parce que l'AIP peut causer des lésions aux trompes de Fallope, elle peut être la cause d'une grossesse ectopique (où le foetus tente de croître dans la trompe de Fallope ou ailleurs à l'extérieur de l'utérus) ou des douleurs pelviennes chroniques. Les AIP peuvent aussi rendre infertile. Ainsi, environ 15 % des femmes qui ont eu un épisode d'AIP n'arrive pas à concevoir. Ce pourcentage grimpe à 30 % chez celles qui ont subi deux AIP.

Pour plus d'informations :

La société des obstétriciens et gynécologues du Canada

www.sogc.org

Ma sexualité

www.masexualite.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.