Augmentation des cas de cancer de la peau chez les moins de 40 ans

Le taux d’incidence de cancer de la peau aurait pratiquement triplé en 25 ans si l’on en croit les résultats d’une étude récemment parue dans le Journal de l’association médicale américaine (JAMA). L’analyse rétrospective des dossiers médicaux de près de 500 individus a permis à l’équipe de chercheurs américains de mettre en évidence une recrudescence importante des cas diagnostiqués de carcinomes spinocellulaires et basocellulaires. On remarque que ces deux formes de cancer de la peau, qui touchent typiquement les gens âgés de plus de 50 ans, sont de plus en plus fréquents chez les 40 ans et moins, tout particulièrement chez la femme. En 1970, on diagnostiquait 13 cas pour 100 000 individus de 40 ans et moins. Un quart de siècle plus tard, le taux d’incidence pour la même tranche d’âge s’élève à 32 cas pour 100 000 individus, ce qui dessine une tendance pour le moins inquiétante. Parmi les personnes atteintes de nos jours, on note que 56 % sont de sexe féminin.

Le taux d’incidence de cancer de la peau aurait pratiquement triplé en 25 ans si l’on en croit les résultats d’une étude récemment parue dans le Journal de l’association médicale américaine (JAMA). L’analyse rétrospective des dossiers médicaux de près de 500 individus a permis à l’équipe de chercheurs américains de mettre en évidence une recrudescence importante des cas diagnostiqués de carcinomes spinocellulaires et basocellulaires. On remarque que ces deux formes de cancer de la peau, qui touchent typiquement les gens âgés de plus de 50 ans, sont de plus en plus fréquents chez les 40 ans et moins, tout particulièrement chez la femme. En 1970, on diagnostiquait 13 cas pour 100 000 individus de 40 ans et moins. Un quart de siècle plus tard, le taux d’incidence pour la même tranche d’âge s’élève à 32 cas pour 100 000 individus, ce qui dessine une tendance pour le moins inquiétante. Parmi les personnes atteintes de nos jours, on note que 56 % sont de sexe féminin.

Les carcinomes spinocellulaires et basocellulaires sont les formes les plus courantes de cancer de la peau. Ils se présentent tous les deux comme une lésion superficielle de la peau qui ne se propage qu’occasionnellement à d’autres organes du corps. Contrairement au mélanome, ils sont rarement mortels et une chirurgie est le plus souvent suffisante pour maîtriser les dommages. Malgré tout, ils ne sont pas une condition bénigne à prendre à la légère.

Afin d’expliquer l’augmentation des cas de cancers cutanés chez les moins de 40 ans, plusieurs raisons peuvent être invoquées. Même si l’amincissement de la couche d’ozone joue probablement un rôle non négligeable dans le phénomène, ce sont néanmoins les salons de bronzage qui sont pointés du doigt comme étant les grands coupables. Plusieurs études ont permis de démontrer que l’exposition aux rayons ultraviolets d’origine naturelle ou artificielle augmente significativement le risque de cancer cutané. L’exposition irrationnelle aux rayons UVA et UVB sans protection solaire adéquate, de même que l’engouement croissant pour les centres de bronzage, seraient donc à la base de l’augmentation des cas de cancers cutanés. Ces facteurs de risque sont facilement évitables par une prévention adéquate.

Ces données viennent souligner la nécessité d’accroître la prévention dans le domaine de la protection solaire afin de réduire le nombre de cas de ces cancers. La prévention commence dans notre cour. Nous sommes tous à risque sous les rayons UV du soleil. Certaines mesures de base permettent de diminuer l’exposition aux rayons néfastes. Nous vous invitons à consulter les hyperliens pour plus de détails.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.