Botox pour traiter les prostates volumineuses

Botox, ou toxine botulique, est un produit essentiellement connu pour son usage en chirurgie esthétique dans le but d’estomper les rides. Injectée en concentration infime, cette substance paralyse les muscles de la zone traitée, ce qui crée une peau d’aspect détendue et lisse. Outre cet usage purement esthétique, on emploie aussi ce produit pour traiter d’autres troubles comme les spasmes involontaires de la paupière, certaines douleurs au cou et au dos, le strabisme et la transpiration excessive aux aisselles. On lui a même trouvé une nouvelle utilisation : le traitement des grosses prostates.

Botox, ou toxine botulique, est un produit essentiellement connu pour son usage en chirurgie esthétique dans le but d’estomper les rides. Injectée en concentration infime, cette substance paralyse les muscles de la zone traitée, ce qui crée une peau d’aspect détendue et lisse. Outre cet usage purement esthétique, on emploie aussi ce produit pour traiter d’autres troubles comme les spasmes involontaires de la paupière, certaines douleurs au cou et au dos, le strabisme et la transpiration excessive aux aisselles. On lui a même trouvé une nouvelle utilisation : le traitement des grosses prostates. La prostate est une glande sexuelle de la taille et de la forme d'une noix. Elle entoure l'urètre, le canal qui évacue par le pénis l'urine et le sperme (au moment de l'éjaculation). Dès la quarantaine, le volume de la prostate tend à augmenter et continue de croître en vieillissant. La prostate gagne même parfois plus de sept fois sa taille initiale. Ce grossissement exagéré de la prostate est appelé hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Au Canada, l’HBP touche plus de 50 % des hommes âgés de 60 ans, et 90 % de ceux âgés de 85 ans ou plus. La prostate hypertrophiée comprime l'urètre tout en faisant pression sur la vessie, ce qui gêne la miction et l'évacuation normale de l'urine. Ainsi, les hommes qui souffrent de cette condition se plaignent souvent d’envies d'uriner impérieuses et de plus en plus fréquentes (d'abord nocturnes, puis diurnes), de mictions douloureuses, d’un jet urinaire faible, d’un effort nécessaire pour amorcer le premier jet urinaire, de l'intermittence du jet (jet par à-coups), « de gouttes retardataires »; ou d’une sensation de ne pas vider complètement la vessie. Cette maladie peut nuire grandement à la qualité de vie des hommes atteints. Une nouvelle étude nous permet de croire que les injections de Botox pourraient soulager les symptômes de l’HBP. Injecté directement dans la prostate, Botox agit en la relaxant, ce qui facilite alors le passage de l’urine. Trois-quarts des patients ayant participé à l’étude ont ainsi constaté une diminution significative de leurs symptômes, une amélioration qui a perduré jusqu’à un an chez certains. Botox pourrait donc éventuellement constituer une alternative intéressante aux traitements traditionnels de l’HBP, c’est-à-dire les médicaments pris par la bouche et la chirurgie. Cette indication n’est cependant pas encore homologuée au Canada

Si vous présentez des symptômes de l’HBP qui interfèrent avec vos activités de la vie quotidienne, parlez-en à votre médecin : des traitements efficaces existent!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.