Comment ne " perdre " 10 ans de votre vie

Si plusieurs hommes se rassurent en se disant que la cigarette n’est qu’un petit vice et que leur tension artérielle élevée n’inquiète que leur médecin, ils pourraient être surpris par les résultats d’une nouvelle étude. Des chercheurs ont en effet conclu que, concrètement, les hommes d’âge moyen qui ont la cigarette au bec, sont atteints d’hypertension et ont des taux élevés de cholestérol risquent de mourir dix ans plus tôt que leurs pairs plus en santé.

Si plusieurs hommes se rassurent en se disant que la cigarette n’est qu’un petit vice et que leur tension artérielle élevée n’inquiète que leur médecin, ils pourraient être surpris par les résultats d’une nouvelle étude. Des chercheurs ont en effet conclu que, concrètement, les hommes d’âge moyen qui ont la cigarette au bec, sont atteints d’hypertension et ont des taux élevés de cholestérol risquent de mourir dix ans plus tôt que leurs pairs plus en santé.

Cette étude, initiée entre 1967 et 1970, portait sur plus de 19 000 fonctionnaires anglais âgés entre 40 et 69 ans. Trente-huit ans plus tard, les survivants, puisque 13 501 sont décédés, ont été retracés. On a mesuré la grandeur, le poids, la tension artérielle, la fonction pulmonaire, le taux de cholestérol et le taux de sucre dans le sang des participants. Ceux-ci ont aussi rempli un questionnaire sur leurs antécédents médicaux, leur consommation du tabac, leur emploi et leur état matrimonial. Les fumeurs formaient 42 % de la cohorte, ceux ayant de l’hypertension, 39 % et ceux ayant de l’hypercholestérolémie, 51 %.

D’après les résultats de cette étude, ceux qui avaient ces trois facteurs de risques de maladies cardiovasculaires pouvaient s’attendre à une espérance de vie moindre de 10 ans. Ainsi, un homme de 50 ans qui fume, qui souffre d’hypertension et hypercholestérolémie peut s’attendre à vivre jusqu’à l’âge de 74 ans tandis que celui qui n’a pas ces facteurs de risque peut s’attendre à vivre jusqu’à 83 ans.

Lorsque les chercheurs ont inclus d’autres facteurs de risque comme l’obésité, le diabète et le statut professionnel, une différence d’espérance de vie de 15 ans a été observée entre les 5 % de gens ayant le plus de facteurs de risque et les 5 % en ayant le moins.

Même si cette étude portait sur des hommes, on peut croire que les femmes profiteraient de bienfaits d’envergure similaire.

Personne ne peut garantir que celui ou celle qui mène une vie de moniale vivra plus longtemps. Néanmoins, adopter de saines habitudes de vie, c’est mettre toutes les chances de son côté pour vivre encore de nombreuses belles années. Il faut aussi se rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour profiter des bienfaits de saines habitudes de vie comme la cessation tabagique, une bonne alimentation et la pratique régulière d’activité physique.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.