Découverte d’une nouvelle classe d’antibiotique

Un antibiotique à l’étude agirait mieux et plus rapidement contre la tuberculose que les composés classiques. Doté d’un mode d’action différent, il permettrait de combattre les souches de tuberculose résistantes.

Des chercheurs ont découvert un antibiotique efficace contre la tuberculose, un événement qui ne s’était pas produit depuis 20 ans. Le médicament, breveté par la compagnie Johnson & Johnson, a été testé sur des cellules en laboratoire et sur des souris. Des études préliminaires chez des volontaires sains ont aussi indiqué que ce médicament serait sécuritaire pour les humains.

La tuberculose est une infection bactérienne chronique. Elle se transmet par des gouttelettes de salive dans l’air. Une personne infectée peut contaminer entre dix et quinze personnes seulement en respirant. Elle s’attaque habituellement aux poumons, bien que d’autres organes puissent être touchés. Neuf millions de nouveaux cas sont recensés annuellement dans le monde, entraînant deux millions de décès. Au Canada, moins de 2000 personnes sont affectées chaque année. On traite cette maladie par une combinaison d’antibiotiques qui doivent être pris religieusement durant plusieurs mois. La plupart des cas sont diagnostiqués chez des personnes dont le système immunitaire est affaibli (ex. celles atteintes du VIH ou du sida), des personnes âgées, des Autochtones, des sans-abris et des professionnels de la santé contaminés par les patients malades.

Chaque année, 300 000 nouveaux cas de tuberculose sont malheureusement multirésistants à la médication proposée, principalement en Europe de l’Ouest et en Asie centrale. Cela signifie que les bactéries ont réussi à se doter d’une « armure »; qui les protège de l’action des antibiotiques. De ces patients, entre 20 et 30 % décéderont des conséquences de la maladie. Leur guérison aurait pourtant été assurée si le bacille qui les infecte avait été sensible aux médicaments. Le nouvel antibiotique pourra certainement venir au secours de plusieurs de ces malades. Puisqu’ il agit en empêchant les bactéries de s’approvisionner en énergie, un mode d’action différent des quatre classes d’antibiotiques déjà existantes, la nouvelle molécule sera efficace contre les souches de bactéries résistantes aux antibiotiques traditionnels.

Le composé, dénommé R207910, est le premier représentant de la cinquième classe d’antibiotiques contre la tuberculose, les diarylquinolines. Il présenterait un autre avantage : puisqu’il demeure plus longtemps dans le sang, les patients pourront prendre le médicament une fois par semaine plutôt que quotidiennement. Plus le traitement est facile à administrer, plus les chances sont grandes que les patients le suivent correctement jusqu’au bout, améliorant ainsi leurs chances de guérison. Les médecins espèrent aussi diminuer la durée du traitement.

Il faudra encore patienter quelques années avant la commercialisation de ce produit pour permettre des recherches plus poussées sur la sécurité et l’efficacité de la molécule.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.