Des surprises dans nos gènes!

Les revues Nature et Nature Genetics ont récemment publié les résultats d’une étude qui passera sûrement à l’histoire. L’étude « Wellcome Trust »; a été menée par quelque deux cents scientifiques répartis dans une cinquantaine de centres de recherches. Les chercheurs ont analysé le sang de 17 000 personnes à la recherche de différences génétiques.

Les revues Nature et Nature Genetics ont récemment publié les résultats d’une étude qui passera sûrement à l’histoire. L’étude « Wellcome Trust »; a été menée par quelque deux cents scientifiques répartis dans une cinquantaine de centres de recherches. Les chercheurs ont analysé le sang de 17 000 personnes à la recherche de différences génétiques.

Le but de cette étude était de mieux comprendre la génétique derrière sept des maladies les plus fréquentes au monde, soit le trouble bipolaire, l’hypertension, les diabètes de type 1 et de type 2, la maladie coronarienne, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn. Le sang de 2000 patients souffrant de chacune de ces maladies a été comparé au sang de 3000 volontaires en santé.

Les chercheurs ont analysé des milliers de marqueurs de l’ADN afin d’identifier des différences génétiques fréquentes dans l’ensemble du génome. Une première surprise : plusieurs des gènes identifiés étaient situés dans des régions du génome que les scientifiques ne croyaient pas liées à la maladie. Autre découverte surprenante : un gène auparavant inconnu serait commun à la fois au diabète de type 1 et à la maladie de Crohn, laissant suggérer une possible similarité dans leurs processus biologiques.

Allant de surprise en surprise, les scientifiques ont constaté qu’un processus appelé autophagie (la digestion par la cellule de matériel indésirable comme des bactéries) semblait être important dans l’apparition de la maladie de Crohn.

Finalement, plusieurs régions génétiques pouvant augmenter le risque de souffrir de diabète de type 1 ont aussi été identifiées.

Des résultats préliminaires déjà publiés avaient fait état d’un gène de l’obésité, de trois nouveaux gènes liés au diabète de type 2 et d’une région génétique associée à la maladie coronarienne.

Selon le chercheur principal de cette étude, celle-ci a permis d’en apprendre plus sur la génétique de ces maladies au cours des 12 derniers mois que ce qui a été découvert au cours des 15 dernières années.

Parce qu’ils comprendront mieux comment ces maladies surviennent, les scientifiques seront plus en mesure d’identifier les personnes plus à risque et, au fil du temps, de mettre au point des traitements plus efficaces et mieux personnalisés.

Le génome humain est complexe et encore empreint de mystère, mais grâce à des recherches comme celle-ci, il révèle petit à petit ses secrets.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.