Il faut plus que du calcium et de la vitamine D pour traiter l’ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie qui diminue la qualité de l’os avec le temps. Celui-ci devient plus mince, poreux et fragile, et risque de se fracturer plus facilement. Sa structure ressemble à une éponge pleine de trous. Il existe des moyens de prévenir et même de traiter cette condition. La vitamine D et le calcium sont à la base de l’arsenal thérapeutique dont nous disposons actuellement. En donnant du calcium, on fortifie les os, on alimente le squelette. La vitamine D, quant à elle, aide à l’absorption du calcium et lui permet de mieux se fixer à l’os. Une étude d’envergure parue en 1992 avait conclu que l’ajout de suppléments de calcium et de vitamine D était une méthode efficace pour prévenir la rupture des os chez les patients à plus faible risque n’ayant jamais eu de fractures. Depuis lors, il n’est pas rare que les médecins prescrivent en prévention des suppléments de calcium et de vitamine D chez les personnes à risque qui ont une alimentation insuffisante en produits laitiers.

L’ostéoporose est une maladie qui diminue la qualité de l’os avec le temps. Celui-ci devient plus mince, poreux et fragile, et risque de se fracturer plus facilement. Sa structure ressemble à une éponge pleine de trous. Il existe des moyens de prévenir et même de traiter cette condition. La vitamine D et le calcium sont à la base de l’arsenal thérapeutique dont nous disposons actuellement. En donnant du calcium, on fortifie les os, on alimente le squelette. La vitamine D, quant à elle, aide à l’absorption du calcium et lui permet de mieux se fixer à l’os. Une étude d’envergure parue en 1992 avait conclu que l’ajout de suppléments de calcium et de vitamine D était une méthode efficace pour prévenir la rupture des os chez les patients à plus faible risque n’ayant jamais eu de fractures. Depuis lors, il n’est pas rare que les médecins prescrivent en prévention des suppléments de calcium et de vitamine D chez les personnes à risque qui ont une alimentation insuffisante en produits laitiers.

Les auteurs de l’étude RECORD, parue récemment, se sont penchés sur une problématique légèrement différente. Ces chercheurs ont voulu démontrer l’efficacité des suppléments de vitamine D et de calcium chez les personnes à risque élevé ayant déjà subi une fracture à la suite d’un choc mineur et qui ne prenaient aucun traitement contre l’ostéoporose. Plus de 5000 personnes âgées de plus de 70 ans ont été recrutées et réparties en quatre groupes différents : un groupe prenait 800 UI par jour de vitamine D, un deuxième prenait 1000 mg par jour de calcium, un troisième prenait les deux suppléments alors que le quatrième ne prenait aucun supplément. Les résultats au bout de 48 mois ne montraient aucune différence significative entre les quatre groupes : une proportion semblable de gens ont subi une deuxième fracture dans chaque groupe. C’est donc dire que chez les patients de l’étude, la prise de suppléments de calcium et/ou de vitamine D ne s’est pas avérée suffisante pour prévenir d’autres fractures. Les chercheurs ont cependant constaté des problèmes d’adhésion au traitement durant l’étude. Environ une personne sur deux ne prenait plus ses suppléments de calcium ou de vitamine D au bout de deux ans, principalement à cause d’inconfort digestif attribué aux suppléments. Ce problème a pu diminuer les effets des suppléments et fausser les résultats. Les chercheurs ont conclu, selon leurs résultats, que l’administration de vitamine D et de calcium seulement ne peut pas être recommandée en prévention des fractures ostéoporotiques chez les individus ayant déjà subi une rupture des os à la suite d’un choc mineur.

Ainsi, l’efficacité des suppléments de calcium et de vitamine D serait limitée aux personnes à plus faible risque, n’ayant jamais subi de fractures ostéoporotiques. Pour les individus présentant une maladie à un stade plus avancé, d’autres alternatives de traitements plus puissantes seraient à privilégier. Les biphosphonates sont des médicaments très efficaces pour diminuer la dégradation des os et prévenir les fractures chez les personnes qui en ont déjà subi.

Peu importe la gravité d’atteinte des os, il est important de garder un apport adéquat en calcium et en vitamine D dans l’alimentation. L’os se régénère constamment au cours de la vie. Il a besoin d’un apport régulier en calcium et en vitamine D pour rester fort et en santé, même si vous prenez des médicaments contre l’ostéoporose. Si votre alimentation ne contient pas suffisamment de produits laitiers, vous devriez prendre des suppléments. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin pour choisir un produit approprié à vos besoins.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.