L'énurésie nocturne

En quoi consiste l'énurésie et qui affecte-t-elle?

L'énurésie se caractérise par une miction (action d'uriner) involontaire et inconsciente qui survient surtout pendant la nuit. On la retrouve chez les filles de plus de 5 ans et chez les garçons de plus de 6 ans (avant cet âge, il est « normal » de mouiller son lit de temps en temps). Il existe deux types d'énurésie : l'énurésie primaire et l'énurésie secondaire.

L'énurésie primaire survient plus fréquemment chez les garçons et affecte près de 20 % des enfants à l'âge de 5 ans. Bien qu'un problème affectif (émotionnel) puisse être en partie responsable, certains de ces enfants ont tout simplement une vessie plus petite que la normale alors que d'autres ne produisent pas suffisamment d'hormone antidiurétique (anti-pipi) pendant la nuit. Dans quelques cas, l'enfant dort d'un sommeil trop profond pour être réveillé par le besoin d'aller aux toilettes. La plupart du temps, on fait face à un mélange de ces causes.

Contrairement à l'énurésie primaire, les enfants souffrant d'énurésie secondaire ont déjà été propres. La cause principale de ce type d'énurésie est d'origine affective c'est-à-dire que ces enfants ont tendance à régresser dans le but que l'on s'occupe d'eux. Ceci survient souvent chez un premier enfant peu après la naissance d'un second ou encore à la suite d'un conflit familial (divorce, chicane, etc.). Les infections urinaires et le diabète, toutefois, peuvent aussi causer l'énurésie secondaire.

L'énurésie est-elle héréditaire?

L'énurésie nocturne est dotée d'une composante héréditaire très importante. En effet, les risques d'en être atteint sont de l'ordre de 77 % lorsque les deux parents ont souffert d'énurésie quand ils étaient jeunes. Ces risques diminuent à 44 % et 15 % respectivement quand un ou aucun des parents n'a vécu cette situation.

Comment traite-t-on l'énurésie nocturne?

Heureusement, le problème disparaît souvent tout seul lorsque l'enfant grandit, avec ou sans traitement. Après l'âge de 6 ans, le rythme de guérisons spontanées est de 15 % par année. 99 % des enfants sont guéris à l'âge de 15 ans. Toutefois, pour accélérer la guérison, plusieurs parents ont recours à des traitements, surtout lorsque l'enfant ne dort pas chez lui. Punir l'enfant ne règle rien, il ne fait qu'aggraver le problème.

Thérapie de conditionnement

Il est possible d'utiliser une alarme électronique qui réveille l'enfant dès qu'un peu d'urine mouille le sous-vêtement de l'enfant. Cette méthode permet de guérir 75 % des enfants et est donc supérieure à n'importe quel médicament. De plus, afin d'augmenter les chances de succès, on doit motiver et faire participer activement l'enfant à sa guérison. De plus, les programmes d'exercices pour la vessie sont utiles, puisqu'à eux seuls, ils entraînent une amélioration chez 66 % des enfants.

Programme d'exercices pour la vessie

Augmentation du volume :  Cela consiste à faire boire beaucoup l'enfant pendant le jour et à lui dire de se retenir le plus longtemps possible.

Renforcement des muscles :  Arrêter subitement d'uriner pour renforcer le sphincter externe (muscle qui retient l'urine à l'intérieur de la vessie).

Quels médicaments utilise-t-on pour contrôler l'énurésie?

Le TofranilMD (imipramine) et le DDAVPMD (hormone antidiurétique) sont les deux médicaments les plus souvent utilisés pour contrôler ou régler ce problème. Ces médicaments ont un taux de succès qui varie entre 25 et 70 %. Comme ils agissent de façon tout à fait différente, un enfant ne répondant pas à l'un peut très bien répondre à l'autre. Lorsqu'on les utilise pour tenter de régler le problème, dans les deux cas, le traitement consiste à une période d'essai de 3 mois suivi d'un arrêt graduel afin de prévenir les rechutes. Toutefois, grâce à leur début d'action rapide, ils s'avèrent très utiles, à court terme, pour contrôler l'énurésie lorsque l'enfant est en visite ou en camping.

Leurs principales différences sont leur forme pharmaceutique, leurs effets secondaires et leur coût. L'imipramine est disponible en comprimé, à faible coût, mais avec quelques effets secondaires. Le DDAVP lui, s'utilise sous forme de vaporisateur nasal ou de comprimés, a très peu d'effets secondaires, mais est beaucoup plus coûteux.

Si l'imipramine est prescrite à votre enfant, assurez-vous de lui donner des bonbons ou de la gomme sans sucre afin de prévenir la sécheresse de la bouche qu'il peut causer durant la journée. Enfin, il est important de GARDER CE MÉDICAMENT HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS, dans une bouteille à bouchon sécuritaire, car une INTOXICATION ACCIDENTELLE peut être très grave.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.