La prévention de l’Alzheimer : mythe ou réalité?

La prévention de la maladie d’Alzheimer est-elle possible? Une étude récente parue dans le New England Journal Of Medicine s’est penchée sur le sujet, avec des résultats controversés. L’étude portait sur 769 personnes atteintes d’un déficit cognitif léger, un stade intermédiaire entre le vieillissement normal et l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs ont comparé l’efficacité d’un médicament, le donépézil, et d’une vitamine aux propriétés antioxydantes, la vitamine E, à un placebo quant au délai d’apparition de la maladie d’Alzheimer et à la vitesse de progression des symptômes.

La prévention de la maladie d’Alzheimer est-elle possible? Une étude récente parue dans le New England Journal Of Medicine s’est penchée sur le sujet, avec des résultats controversés. L’étude portait sur 769 personnes atteintes d’un déficit cognitif léger, un stade intermédiaire entre le vieillissement normal et l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs ont comparé l’efficacité d’un médicament, le donépézil, et d’une vitamine aux propriétés antioxydantes, la vitamine E, à un placebo quant au délai d’apparition de la maladie d’Alzheimer et à la vitesse de progression des symptômes.

Sur une période de trois ans, la vitamine E et le donépézil ne se sont pas montrés efficaces pour ralentir la progression de la maladie. On a toutefois remarqué chez certains patients prenant du donépézil que les symptômes apparaissaient plus lentement durant la première année de traitement avec ce médicament. Ces résultats semblent encourageants, mais la communauté scientifique n’est pas encore convaincue des bénéfices rééls du donépézil pour prévenir la maladie, d’autant plus que les effets observés en début de traitement avec ce médicament ne sont plus perceptibles au-delà des 12 premiers mois. D’autres études seront nécessaires afin de faire le point sur le sujet.

Les conclusions de cette étude au sujet de la vitamine E sont intéressantes et viennent contredire bien des idées qui circulent sur les avantages de certaines vitamines dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. On croyait que les propriétés antioxydantes des vitamines E et C pouvaient contribuer à retarder les dégâts oxidatifs que l’on observe dans le cerveau lors du vieillissement et qui seraient à l’origine de la maladie d’Alzheimer. On avait émis l’hypothèse que la prise de ces deux vitamines à fortes doses pourrait avoir une certaine efficacité pour retarder l’apparition des symptômes. Quoique l’idée plaise à l’esprit et présente un certain potentiel, les preuves de la théorie restent toujours à faire selon cette étude. D’autres scientifiques ont déjà démontré que des fortes doses de vitamines antioxydantes pouvaient avoir des effets néfastes pour la santé.

On ne peut que conclure que les recherches doivent se poursuivre afin de confirmer l’utilité du donépézil et découvrir d’autres traitements efficaces pour prévenir ou guérir la maladie d’Alzheimer. Cette maladie, qui touche 15 à 20 % des personnes âgées de 80 ans et plus reste donc à ce jour incurable. Plusieurs équipes de scientifiques cherchent toujours à percer le mystère entourant cette dégénérescence du cerveau.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.