Le condom, encore mal utilisé

La Conférence mondiale sur le sida s’est tenue à Toronto récemment. Un des grands constats de cet événement est que la prévention demeure la meilleure façon de freiner l’augmentation du nombre de cas d’infection au VIH. L’utilisation du condom et la pratique d’activités sexuelles responsables sont des moyens de prévention clés. Les jeunes sont particulièrement à risque, et les nouveaux cas diagnostiqués au pays le sont principalement dans cette catégorie d’âge.

La Conférence mondiale sur le sida s’est tenue à Toronto récemment. Un des grands constats de cet événement est que la prévention demeure la meilleure façon de freiner l’augmentation du nombre de cas d’infection au VIH. L’utilisation du condom et la pratique d’activités sexuelles responsables sont des moyens de prévention clés. Les jeunes sont particulièrement à risque, et les nouveaux cas diagnostiqués au pays le sont principalement dans cette catégorie d’âge.

Un récent sondage britannique rapporte les habitudes sexuelles des adolescents de 16 à 18 ans. La moitié des 1400 jeunes interrogés avaient déjà eu des relations sexuelles. Des 373 jeunes qui ont utilisé un condom lors de leur dernière relation sexuelle, environ 6 % l’ont mis trop tard et la même proportion l’a retiré trop tôt. Les chercheurs ont également demandé à 100 adolescents de tenir un journal de leurs activités sexuelles pendant 6 mois. Au total, ils ont comptabilisé 714 relations sexuelles chez ces jeunes. Le condom n’a pas été utilisé lors de 322 d’entres elles. Les principales raisons évoquées par les jeunes pour ne pas utiliser le condom sont pour favoriser l’intimité, pour augmenter les sensations, parce qu’un autre moyen contraceptif est utilisé et par oubli. Peu de jeunes avouent utiliser le condom pour prévenir les infections transmises sexuellement. La plupart l’utilisent pour éviter une grossesse, pour éviter de « faire un dégât »; et pour prolonger la durée du rapport sexuel. Les résultats de ce sondage sont probablement similaires à ce qu’on peut observer ici chez nos jeunes et devraient nous sensibiliser à la problématique.

Lorsqu’il est bien utilisé, le condom permet de prévenir la plupart des infections transmises sexuellement. Certaines de ces infections ne sont pas banales et peuvent entraîner la stérilité. Il existe des antibiotiques pour traiter les infections bactériennes, comme la chlamydia ou la gonorrhée. Cependant, les infections virales, telles l’herpès ou les verrues génitales (condylomes), ne se guérissent pas pour l’instant. L’individu en reste porteur toute sa vie, peut avoir une poussée de symptômes périodiquement et transmettre le virus à d’autres. Le VIH figure également au rang des infections transmissibles. La trithérapie permet de maîtriser le virus et de retarder l’apparition de la maladie – le sida – mais elle ne permet pas d’en guérir. De plus, elle n’est pas dénuée d’effets indésirables.

Les adolescents peuvent être facilement influencés par leurs pairs. Une discussion franche avec les parents à propos de sexualité dès le début de l’adolescence peut éviter des situations fâcheuses plus tard. D’ailleurs, dans le sondage britannique, les chercheurs ont découvert que les garçons qui en parlent ouvertement avec leur mère au début de l’adolescence sont plus susceptibles d’utiliser le condom correctement.

Il est possible d’intégrer le condom à ses activités sexuelles sans se priver de plaisir. Une saine relation se vit dans le respect des partenaires. Avec un peu de discussions et d’humour, on arrive à trouver une place pour le condom.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.