Les propriétés cachées du miel

Le miel ne ferait pas seulement le bonheur des palais sucrés : il aurait aussi la propriété inattendue d’accélérer la guérison de plusieurs types de plaies, même celles infectées par des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Le miel ne ferait pas seulement le bonheur des palais sucrés : il aurait aussi la propriété inattendue d’accélérer la guérison de plusieurs types de plaies, même celles infectées par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Le miel, qui figurait dans la pharmacopée des anciens Égyptiens il y a des milliers d’années, est redécouvert par les professionnels de la santé qui font face à plusieurs microbes résistants aux antibiotiques courants. Une préparation stérile à base de miel destinée au soin des plaies a été homologuée par l’Union Européenne et est disponible en Australie et en Nouvelle-Zélande. Plusieurs mécanismes expliqueraient l’efficacité du miel. Tout d’abord, l’activité antimicrobienne s’exercerait par osmose (un appel d’eau) en raison de la concentration en sucre grandement supérieure du miel par rapport aux tissus environnants et aux bactéries, qui se vident alors de leur contenu en liquide. L'effet osmotique crée ainsi une région humide et peu adhérente entre le pansement et la plaie, ce qui facilite le changement des pansements. Cette intervention devient ainsi moins douloureuse pour le patient et n'endommage pas les couches de peau nouvellement formées. Par ailleurs, une enzyme introduite par les abeilles dans le miel lors de sa fabrication synthétise du peroxyde d'hydrogène de façon continue et en petites quantités, mais suffisamment pour tuer les bactéries.

Des composés phytochimiques présents dans le nectar de certaines fleurs que butinent les abeilles contribueraient aussi à l'action bactéricide du miel. C'est pourquoi la source florale du miel est d'une grande importance car certains miels, notamment ceux issus du nectar de deux espèces d’arbrisseaux de Nouvelle-Zélande et d'Australie, peuvent être jusqu'à 100 fois plus actifs contre les micro-organismes que les autres miels en raison de leur contenu particulièrement élevé de ces composés phytochimiques.

Le miel a d’autres propriétés qui rendent son utilisation intéressante. Il diminue notamment l'oedème et l'inflammation des tissus, déloge et repousse les tissus morts, diminue les odeurs qui s’émanent de certaines plaies infectées et est bien peu cher en comparaison avec les produits plus récents utilisés dans le soin des plaies.

On déconseille d’appliquer du miel acheté dans un magasin d’alimentation sur une plaie ou une brûlure car ce miel contient à l'occasion des spores de la bactérie Clostridium botulinum, qui est responsable du botulisme, une intoxication grave. Au Québec, la préparation stérile à base de miel est rarement utilisée, essentiellement car elle n’est pas disponible commercialement au pays. Une vaste étude à laquelle participeront des centres médicaux de plusieurs pays est actuellement mise en branle pour comparer l’efficacité du miel par rapport aux traitements plus conventionnels du soin des plaies. Peut-être que le miel rejoindra les tablettes de nos pharmacies…. qui sait !

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.