Nouveau médicament en vue pour le traitement du tabagisme et de l’obésité

Un médicament encore à l’étude pourrait aider à traiter l’obésité et diverses dépendances comme le tabagisme, l’alcoolisme et la toxicomanie.

Un médicament encore à l’étude pour le traitement de l’obésité et du tabagisme, le rimonabant, pourrait éventuellement constituer un outil de traitement contre d’autres dépendances telles l’alcoolisme et la toxicomanie. Le fabricant projette de demander l’approbation des autorités réglementaires pour sa commercialisation dès l’an prochain.

Ce médicament a été étudié durant deux ans auprès de plus de 3000 patients au Canada et aux États-Unis. Les résultats sont encourageants : les personnes traitées ont connu une perte de poids significative et leur taux de bon cholestérol s’est élevé.

Ce nouveau médicament aurait d’autres vertus. Des études chez les animaux et les humains ont déjà suggéré que le rimonabant bloquerait les effets de la marijuana et diminuerait les rechutes de toxicomanie et d’alcoolisme. Une fois le médicament approuvé pour l’obésité et le tabagisme, les chercheurs souhaiteraient poursuivre leurs recherches pour étendre les applications cliniques de la molécule.

La versatilité de ce médicament est attribuable à son effet sur le système de récompense du cerveau, un mécanisme qui procure une sensation de plaisir et qui encourage la répétition des actions menant à cet état de bien-être. Notre corps possède des cannabinoïdes, substances semblables à celles retrouvées dans la marijuana, qui activent les cellules de ce système de récompense. On croit que la consommation de certains produits comme le tabac ou l’alcool procure une sensation de plaisir par l’intermédiaire du système des cannabinoïdes. Ce système serait d’autre part suractivé par le tabagisme chronique et la suralimentation.

Le rimonabant bloquerait les récepteurs cannabinoïdes de type 1 naturels, c’est-à-dire qu’il enverrait au cerveau un message coupant l’envie de manger ou de fumer et cela, sans effet secondaire majeur. Ce mécanisme semble restaurer l’équilibre naturel du circuit de récompense, notamment chez les fumeurs.

Les études se poursuivent auprès d’une population de personnes diabétiques pour déterminer son efficacité chez eux. S’il s’avère efficace et sécuritaire, le rimonabant comblerait un manque dans la pharmacopée du combat contre l’obésité et le tabagisme, deux des principales causes de mortalité dans les pays industrialisés.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.