Nouvelles inquiétudes à propos des somnifères

On sait que les somnifères devraient être utilisés à la plus faible dose possible pour une période limitée, soit habituellement moins de deux semaines. Pour traiter l’insomnie à long terme, un changement des habitudes de vie et de la patience sont nécessaires. L’utilisation prolongée de somnifères n’améliorerait que très peu la qualité et la durée du sommeil, mais exposerait l’utilisateur à différents effets indésirables, notamment un risque accru de chutes et d’accidents de la route.

On sait que les somnifères devraient être utilisés à la plus faible dose possible pour une période limitée, soit habituellement moins de deux semaines. Pour traiter l’insomnie à long terme, un changement des habitudes de vie et de la patience sont nécessaires. L’utilisation prolongée de somnifères n’améliorerait que très peu la qualité et la durée du sommeil, mais exposerait l’utilisateur à différents effets indésirables, notamment un risque accru de chutes et d’accidents de la route.

Des chercheurs ont analysé les dossiers médicaux de plus de 10 000 utilisateurs de somnifères et les ont comparés à plus de 20 000 personnes n’utilisant pas ces produits. Cette analyse révèle que les personnes qui consommaient régulièrement des somnifères semblaient être cinq fois plus à risque de mourir, toutes causes confondues, que les non-utilisateurs, au cours de la période de suivi de deux ans et demi.

Ce type d’analyse ne peut toutefois qu’observer un lien entre deux événements; elle ne peut pas déterminer hors de tout doute qu’un est la cause de l’autre. Toutefois, ces nouvelles données s’ajoutent à un ensemble d’études antérieures qui concluaient aussi que l’utilisation des somnifères est associée à un risque accru de mourir, dont une réalisée au Québec. La prudence est donc de mise dans l’usage des somnifères, les plus anciens comme les plus récents. Les nouveaux somnifères sont très prescrits car on les associe à un risque moindre de somnolence de jour et de dépendance. Or, plusieurs cliniciens mettent en doute ces prétentions et pensent qu’ils devraient être prescrits avec tout autant de précautions que les «anciens»; somnifères.

Si vous utilisez des somnifères, surtout pas de panique. Si vous les utilisez depuis longtemps, il ne faut pas les arrêter d’un coup. Il faut en discuter avec votre médecin ou pharmacien qui vous aideront à déterminer quelle est la meilleure façon de traiter votre insomnie.

En tout temps, adoptez de bonnes habitudes pour favoriser le sommeil, celles-ci sont gages des meilleurs résultats à long terme. S’adonner à de l’exercice physique régulier, mais pas en soirée, éviter les ordinateurs et la télévision avant d’aller au lit, favoriser les activités calmes comme la lecture, ne pas faire de sieste et éviter la caféine sont des habitudes qui peuvent contribuer à améliorer la qualité du sommeil. Des questions? Parlez-en à votre médecin et à votre pharmacien.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.