On met la pédale douce sur le sel!

Le nouveau guide alimentaire canadien, attendu en 2007, recommandera certainement une diminution de notre consommation de sel. Les autorités américaines recommandent déjà un maximum de 2300 mg par jour, soit à peine la moitié de ce qu’un Nord Américain moyen absorbe quotidiennement. Ces lignes directrices sont importantes pour tous, mais encore davantage pour ceux qui sont prédisposés à l’hypertension, notamment les personnes de race noire et les personnes obèses, en plus de ceux qui ont une histoire familiale d’hypertension ou d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Le nouveau guide alimentaire canadien, attendu en 2007, recommandera certainement une diminution de notre consommation de sel. Les autorités américaines recommandent déjà un maximum de 2300 mg par jour, soit à peine la moitié de ce qu’un Nord Américain moyen absorbe quotidiennement. Ces lignes directrices sont importantes pour tous, mais encore davantage pour ceux qui sont prédisposés à l’hypertension, notamment les personnes de race noire et les personnes obèses, en plus de ceux qui ont une histoire familiale d’hypertension ou d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Ironiquement, le sodium joue un rôle vital dans l’organisme. On estime qu’entre 250 et 500 mg par jour sont nécessaires pour assurer les fonctions physiologiques de base comme la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire, entre autre celle du coeur. Mais quand la concentration de sodium dans l’organisme est trop élevée, les reins retiennent plus d’eau, ce qui augmente le volume sanguin. Avec le temps, une pression sanguine élevée accroît le travail cardiaque, ce qui menace la stabilité des vaisseaux sanguins, augmentant ainsi le risque de maladies cardiaques et d’AVC.

Une faible proportion du sel que nous ingérons provient de notre salière. En effet, environ les trois quarts du sodium proviennent d’aliments transformés, où ils servent à rehausser les saveurs, à les stabiliser ou à les préserver. Certains produits sont reconnus pour contenir de grandes quantités de sodium : les charcuteries comme le bacon, le jambon et les saucisses, les hors-d’oeuvre congelés ou préparés, les légumes en conserve, le fromage, le fast-food, les sauces et les vinaigrettes à salade. Mais le sodium se cache aussi en grandes concentrations dans certains aliments plus inattendus comme le jus de tomate ou le fromage cottage, qui contient près de 1000 mg de sodium par tasse. D’où l’importance de bien lire les étiquettes.

La meilleure façon d’éviter de consommer de trop de sel est de choisir des aliments frais et entiers, aussi près que possible de leur état naturel.

Certaines personnes seraient plus sensibles aux bienfaits d’une réduction de l’apport en sel, notamment celles souffrant d’hypertension. Ainsi, puisque la pression sanguine augmente naturellement en vieillissant, les adultes devraient diminuer leur consommation de sel avec l’âge : les lignes directrices alimentaires américaines recommandent un apport maximum de 1500 mg de sodium par jour aux gens de plus de 50 ans, une valeur qui diminue à moins de 1200 mg chez les personnes de plus de 70 ans. D’après certaines études, l’adhésion à ces recommandations permettrait de réduire la tension artérielle et donc, de diminuer le nombre de décès attribuables aux maladies cardiovasculaires.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.