Solvants volatils

Les solvants volatils correspondent à une vaste gamme de composés chimiques entrant dans la composition d'une multitude de produits domestiques et industriels (ex : le dissolvant pour vernis à ongles, le butane, les diluants pour peinture, la peinture, la colle, l'essence, le combustible à briquet, le liquide correcteur, les marqueurs, la laque pour cheveux, les antisudorifiques en aérosol, les antiadhésifs de cuisson en vaporisateur, les aérosols nettoyeurs pour ordinateurs, les réfrigérants et certains agents nettoyants pour n'en nommer que quelques-uns.

Synonymes Classe très hétérogène dont beaucoup sont dérivés du pétrole et du gaz naturel. Les substances les plus communes sont :
  • Cétones : acétone, butanone, etc.;
  • Composés halogènes : fluorocarbones (Freon®), fluorométhane, etc.;
  • Esters : acétate d'amyle, acétate d'éthyle;
  • Hydrocarbures : benzène, butane, essence, hexane, naphte, propane, toluène, xylène, etc.
Classification Dépresseur du système nerveux central :
  • Désigne une substance qui ralentit les fonctions psychiques en diminuant le niveau d'éveil et d'activité générale du cortex cérébral.
Description visuelle
  • Liquides qui se volatilisent à la température ambiante.
Mécanisme d'action
  • Causeraient une courte phase d'excitation initiale, suivie d'une diminution de la fréquence des impulsions excitatrices sur les membranes neuronales.
Voies d'administration Par inhalation, plusieurs méthodes peuvent être utilisées :
  • Pour les colles : le produit est placé dans un sac en papier et le sujet respire dans le sac les vapeurs concentrées (sniffing/snorting/bagging);
  • Pour les solvants organiques : Un chiffon est imbibé de solvant et est porté au nez et à la bouche d'où le sujet respire les vapeurs concentrées (huffing);
  • Le produit est inhalé à même son contenant.
Effets recherchés par l'utilisateur
  • Euphorie initiale, désinhibition (5 à 45 minutes);
  • Hallucinations auditives, visuelles et tactiles;
  • Somnolence (après l'euphorie initiale).
Effets toxiques communs
  • Acouphène (bourdonnement d'oreilles);
  • Comportement inapproprié ou agressif;
  • Confusion;
  • Crampes abdominales et diarrhée;
  • Céphalées (maux de tête);
  • Distorsions perceptuelles de la taille des objets;
  • Démarche chancelante;
  • Désorientation;
  • Étourdissements;
  • Faiblesse musculaire généralisée;
  • Haleine désagréable forte et persistante;
  • Hypotension;
  • Idées et pensées incohérentes (altération du jugement);
  • Incoordination des mouvements;
  • Irritations aux yeux, nez, gorge;
  • Nausées et vomissements;
  • Nystagmus (mouvement oculaire répétitif anormal);
  • Perte de mémoire partielle ou totale;
  • Difficultées à parler;
  • Somnolence;
  • Stupeur (inertie et insensibilité profonde, engourdissement général).
Effets lors d'une surdose
  • Arythmies (irrégularités du rythme cardiaque), bradycardie;
  • Asphyxie;
  • Coma;
  • Convulsions;
  • Dépression respiratoire;
  • Engourdissements;
  • Mort subite (due à un arrêt cardiaque, butane et propane seraient les plus impliqués).
Effets lors d'une utilisation chronique
  • Comportement asocial;
  • Cécité (perte de la vue);
  • Déficits cognitifs, troubles d'attention, de la concentration, de la vision et de la mémoire à court terme;
  • Dépression;
  • Emphysème;
  • Instabilité émotionnelle;
  • Insuffisance hépatique et rénale;
  • Manque d'énergie;
  • Perte de poids;
  • Psychose;
  • Spasmes musculaires;
  • Surdité;
  • Troubles cardiaques;
  • Troubles du comportement;
  • Troubles sanguins (leucémie).

Tolérance (besoin d'augmenter la dose pour obtenir un même effet)

La tolérance se développe graduellement après un usage fréquent.

Dépendance

Dépendance physique rare et généralement faible et dépendance psychologique relativement rare.

Sevrage

Possible, mais rare. Ressemblerait au sevrage observé avec d'autres dépresseurs du SNC (ex.: opiacés) :

  • Anxiété;
  • Confusion;
  • Crampes musculaires;
  • Dépression;
  • État d'endormissement anormal;
  • Étourdissements;
  • Hallucinations;
  • Irritabilité;
  • Maux de tête;
  • Nausées;
  • Perte d'appétit;
  • Transpiration excessive;
  • Tremblements;
  • Troubles du sommeil;

Début et durée d'action

Voie
d'administration
Début
d'action
Pic
d'action
Durée
d'action
InhalationTrès rapide, effets presque instantanésQuelques minutesDe 5 à 30 minutes en général, rarement jusqu'à une heure

Gestion d'une intoxication

  • Aucun antidote disponible;
  • Traitement essentiellement symptomatique.
Plusieurs drogues de rue différentes peuvent être vendues sous le même nom.
De plus, rien ne garantit la quantité, la pureté, ni même le contenu d'une drogue de rue, et ce malgré son apparence semblable à un médicament dans certains cas.

Pour de l'aide ou plus d'informations :

Partenariat pour un Canada sans drogues.

www.canadasansdrogue.org

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.