Stomies

Une stomie (du mot grec « stoma » désignant la bouche) est une ouverture dans la paroi abdominale créée par chirurgie. En français, le mot stomie fait autant référence à la procédure chirurgicale qu'à l'ouverture elle-même. La procédure consiste à inciser la paroi abdominale et à y abouter une section du tractus digestif. On attache ensuite un petit sac à l'orifice de la stomie afin qu'il recueille les déchets de l'organisme. Le sac est ensuite vidé au besoin. Certaines stomies sont temporaires alors que d'autres sont permanentes.

On recommande souvent une stomie lorsqu'une personne souffre d'incontinence fécale ou urinaire à la suite d'un accident ou d'une maladie, tels le cancer, une maladie intestinale inflammatoire, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse ou la diverticulite.

Les différents types de stomies

Plusieurs types de stomies existent; on les classe en fonction de la portion du tractus digestif qui est abouté à la surface. Les stomies les plus fréquentes sont l'iléostomie et la colostomie, qui permettent d'éviter respectivement l'iléum (une partie de l'intestin grêle) et le colon (le gros intestin), ce qui permet l'élimination des selles dans un sac. Lorsque le tractus urinaire est endommagé, on utilise une urostomie pour rediriger l'urine jusqu'à un orifice à la surface de l'abdomen. On peut compter de six à huit semaines de convalescence après de telles procédures chirurgicales.

À la suite d'une stomie, la consistance et la fréquence des écoulements (excréta) varieront en fonction de l'endroit où elle est située et de la quantité et du type de nourriture ingérée. Votre médecin vous expliquera à quel type d'écoulement vous pouvez vous attendre.

Les soins d'une stomie

À votre retour à la maison après la chirurgie, votre stomie vous apparaîtra probablement large et enflée. Ne vous inquiétez pas; sa taille devrait diminuer au cours des 5 à 6 semaines qui suivront. Une stomie saine est luisante, humide et d'une couleur rosâtre ou rougeâtre. Elle ne devrait jamais être noire, bleutée ou violette. Comme la stomie ne contient aucune terminaison nerveuse, elle est insensible au toucher.

Lorsque vous apportez des soins à votre stomie, suivez les consignes que vous avez reçues à l'hôpital. N'oubliez pas les grands principes suivants :

  • Lavez la peau autour de la stomie chaque jour avec de l'eau tiède seulement (si vous notez un léger saignement lorsque vous nettoyez la stomie, ne vous inquiétez pas. Les stomies sont riches en vaisseaux sanguins et le saignement devrait s'arrêter par lui-même).
  • Séchez la peau en l'épongeant doucement ou en la laissant à l'air libre.
  • Appliquez une pâte, une bordure ou une barrière protectrice sur la peau autour de la stomie avant d'y attacher le sac.
  • Videz le sac lorsqu'il est rempli au tiers.
  • Changez le sac avant qu'il n'y ait de fuite, généralement tous les cinq à sept jours.

Les pharmacies communautaires offrent un éventail de sacs à stomie souples et sans odeur ainsi que des barrières et collerettes cutanées. Des produits hydratants et hypoallergéniques pour la peau (crèmes ou pâtes) et des tampons nettoyants y sont aussi disponibles. La plupart des sacs à stomie sont maintenant pourvus de filtre contre les odeurs. Certains sacs peuvent être vidés (ex. : ceux utilisés pour les iléostomies) ou sont fermés (ex. : pour les colostomies). Les sacs ne doivent pas être jetés à la toilette.

Les personnes qui portent une iléostomie doivent boire davantage et consommer plus de sel qu'avant l'opération, car ces éléments ne sont plus réabsorbés dans le gros intestin. La plupart des médecins recommandent de consommer environ un litre d'eau additionnel chaque jour, encore plus si la température est chaude. La majeure partie des selles seront produites trois à quatre heures après le repas principal (souvent pendant la soirée). Si vous avez une colostomie, vous devrez boire davantage de liquide.

La digestion et l'absorption de médicaments peuvent être modifiées après une stomie. Si vous prenez des médicaments sous forme de pilule, vérifiez bien le contenu de votre sac afin de détecter toute pilule intacte. La présence de pilules intactes indique qu'elles ne sont pas digérées correctement. Discutez avec votre pharmacien de tous vos médicaments, qu'ils soient avec ou sans ordonnance (parmi les médicaments vendus sans ordonnance on compte les antiacides, les agents contre la diarrhée, les médicaments anti-inflammatoires, l'aspirine, les laxatifs, les substituts de sel ou de sucre et les vitamines). Lorsqu'elles existent, votre pharmacien pourra vous recommander d'utiliser les formes à dissolution rapide (comme des comprimés à mâcher ou les liquides) ou celles qui évitent complètement le tractus digestif (p.ex. les formes intranasales ou transdermiques (timbres cutanés)).

L'alimentation après une stomie

Les gens qui avaient déjà une alimentation équilibrée n'ont généralement pas besoin de faire des modifications après une stomie. Ces gens devraient maintenir leurs bonnes habitudes alimentaires. Les personnes qui ont une colostomie devraient manger à heures fixes pour favoriser la régularité. Ne vous empêchez pas de manger à l'extérieur de la maison. Vous apprendrez rapidement, à force d'essais et d'erreurs, quels aliments vous causent des problèmes et pourrez alors modifier votre alimentation en conséquence.

Odeur : à la suite d'une colostomie, plusieurs personnes observent que certains aliments (comme les asperges, les fèves au lard, les oignons, les légumes de la famille du chou, le fromage, les oeufs et le poisson) entraînent de mauvaises odeurs. Un phénomène similaire est observé chez ceux qui portent une urostomie. Ces gens observent que l'urine prend une drôle d'odeur lorsqu'ils mangent des asperges, des oignons, du poisson ou de l'ail.

Gaz : Les boissons gazeuses et la bière causent parfois beaucoup de gaz et de sensations de mouvements. C'est aussi le cas avec les légumes de la famille du chou, les asperges, le maïs, les concombres, les champignons, les pois et les épinards. Sauter des repas et ingérer beaucoup d'air contribue aussi à la formation excessive de gaz. Mangez lentement, évitez la gomme à mâcher et ne buvez pas avec une paille.

Exceptions : si vos selles sont liquides, il est possible que vous perdiez deux minéraux très importants : le sodium et le potassium. Consultez une nutritionniste; elle pourra vous recommander une diète spéciale qui permettra de regarnir vos réserves.

Vous constaterez généralement que vous êtes capable de contrôler vos excreta en modifiant légèrement votre alimentation. Si vous avez besoin d'un peu d'aide, votre médecin pourra vous prescrire un médicament pour ralentir ou accélérer le processus. N'hésitez pas à consulter votre pharmacien si vous avez des inquiétudes concernant les effets, désirables et indésirables, de vos médicaments.

Complications

Il peut arriver à l'occasion qu'une personne stomisée souffre d'un blocage alimentaire causé par un bouchon d'aliments non digérés dans l'intestin. Le bouchon prévient l'écoulement des selles et entraîne des crampes et de la douleur. Les aliments suivants peuvent causer un blocage : arachides, maïs soufflé, champignons, céleri et fruits séchés. Voici des trucs pour éviter de souffrir d'un blocage :

  • attendez environ un mois après la chirurgie avant de manger des aliments riches en fibre (consultez votre médecin au préalable);
  • ajoutez des aliments riches en fibre graduellement et en petite quantité;
  • mastiquez bien les aliments;
  • buvez beaucoup.

Contactez votre médecin si vous croyez souffrir d'un blocage alimentaire.

La vie après une stomie

Il est important de reprendre une vie normale le plus rapidement possible après une stomie. Les personnes stomisées éprouvent des difficultés au départ. Celles qui portent une colostomie, par exemple, peuvent avoir l'impression, pendant un court moment, d'avoir un « rectum fantôme » et donc ressentir le besoin d'aller à la selle. D'autres sont dégoûtées par l'apparence de leur stomie et leur perception de leur image personnelle en est dramatiquement changée. Certaines personnes sont très gênées et croient que tout le monde sait ce qui se cache sous leur vêtement. Il ne faut jamais oublier que la stomie est là pour améliorer la qualité de vie, parfois même pour sauver la vie. Avec le temps, vous arriverez à vous y faire. Parlez ouvertement de votre chirurgie avec votre conjoint et vos proches. Et n'oubliez pas qu'il y a autour de vous des gens qui sont là pour vous aider à faire face aux changements et à réduire au minimum les effets négatifs sur la qualité de vie.

Se laver avec une stomie : vous pouvez prendre un bain ou une douche alors que le sac est attaché ou retiré, selon votre préférence. Si vous retirez votre sac pour prendre une douche, utilisez un savon sans huile ne laissant pas de résidu qui n'empêchera pas l'adhésion de la collerette.

Les vêtements et la stomie : Si votre stomie se situe au niveau de la taille, évitez les vêtements qui serrent la taille (pantalon, jupe ou ceinture). On peut porter des gaines douces et extensibles, des gaines-culottes ou des suspensoirs d'athlètes, mais on choisira généralement une taille plus grande qu'avant pour plus de confort.

L'exercice et la stomie : La plupart des sports peuvent être poursuivis après une stomie. On devrait cependant éviter les sports qui impliquent des contacts extrêmement brutaux ou dans lesquels on soulève des poids très lourds. Discutez de votre programme d'exercice avec votre médecin.

Les relations sexuelles et la stomie : Les relations sexuelles ne peuvent pas endommager votre stomie. La plupart des gens retrouvent une vie sexuelle normale après une stomie. Il faut garder les deux points suivants en mémoire : changez votre sac avant une relation sexuelle et choisissez des positions qui ne causeront pas de pression sur la stomie.

Parlez à votre médecin si vous avez des questions concernant la conception et la grossesse après une stomie. Une stomie n'est généralement pas un obstacle à la conception ni chez la femme ni chez l'homme.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.