Syndrome de Gilles de la Tourette


Le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) est un trouble neurologique qui s'accompagne de tics incontrôlables. C'est une maladie cyclique qui apparaît durant l'enfance et dont les symptômes sont présents en intermittence. Elle porte le nom du neurologue français qui décrivit le premier ses symptômes en 1885.

Causes

Les causes du SGT ne sont pas connues. Plusieurs hypothèses sont soulevées, qui considèrent entre autres une composante génétique, la structure ou la chimie du cerveau ou encore certaines infections durant la petite enfance. Toutefois, on sait que les garçons sont plus susceptibles d'avoir la maladie et qu'une personne ayant des antécédents familiaux du syndrome est plus à risque. Finalement, le risque serait augmenté chez les enfants nés prématurément.

Symptômes

Les principaux symptômes du SGT prennent la forme de tics, de mouvements ou de sons émis involontairement et à répétition. Il en existe différents types :

Tics moteurs
SimplesComplexes
  • cligner d'un oeil (ou des deux)
  • cracher
  • grimacer
  • hausser les épaules
  • plier et déplier les doigts
  • copier les gestes des autres (échopraxie)
  • frotter son nez
  • toucher les autres
  • se cogner la tête
  • se mordre la lèvre
Tics vocaux (sonores)
SimplesComplexes
  • émettre des sons
    (aboiements, miaulements, etc.)
  • renifler
  • se racler la gorge
  • dire des jurons ou des expressions vulgaires (coprolalie)
  • répéter les mêmes mots plusieurs fois
  • répéter les paroles des autres (écholalie)
  • utiliser différentes intonations

Les tics peuvent être augmentés par la nervosité, le stress, la fatigue ou l'excitation. À l'opposé, le sommeil, la détente ou la concentration sont susceptibles d'améliorer la situation. Il peut être possible de retenir un tic durant quelques minutes, mais il est presque impossible de le retenir complètement. Les gens atteints le comparent à un éternuement. S'ils sont retenus trop longtemps, les tics peuvent être ensuite plus intenses.

D'autres symptômes peuvent accompagner les tics. En effet, il est possible que le trouble obsessif compulsif (maladie bipolaire) ou encore de l'hyperactivité et un déficit d'attention soient associés aux tics. On observe aussi parfois :

  • de l'anxiété;
  • des crises de colère;
  • la dépression;
  • de l'immaturité;
  • de l'impulsivité;
  • un manque d'inhibition;
  • des troubles d'apprentissages;
  • des troubles du sommeil.

Évolution de la maladie

Les premiers signes du SGT sont généralement des tics moteurs simples qui apparaissent le plus souvent au cours de l'enfance, entre 7 et 10 ans. Ils peuvent toutefois arriver très tôt ou se manifester plus tardivement, soit entre 2 et 15 ans. L'adolescence est une période difficile où les tics s'intensifient et peuvent être plus nombreux. Il est à noter cependant que les tics sont présents par intermittence, il peut donc y avoir des longues périodes de pause allant parfois jusqu'à un an. Au début de l'âge adulte, certaines personnes voient leurs symptômes disparaître. D'autres observent une nette amélioration au niveau des symptômes, mais il est aussi possible que la situation demeure inchangée.

Diagnostic

Le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette doit être fait par un médecin ou un neurologue. Comme ce n'est pas une maladie psychiatrique, mais bien neurologique, il n'est pas nécessaire de consulter un psychiatre. Dans certains cas, à cause de certains symptômes qui accompagnent la maladie, il peut aussi être pertinent d'en rencontrer un.

Il n'existe pas de test qui permette de diagnostiquer avec certitude le SGT. L'analyse des symptômes est souvent suffisante. Il doit y avoir présence de plusieurs tics moteurs et d'au moins un tic vocal. De plus, les symptômes doivent être apparus avant l'âge de 21 ans et être présents depuis au moins 1 an. On procède aussi à quelques examens complémentaires afin de s'assurer qu'il n'y ait pas d'autres troubles neurologiques. Ainsi, il est possible que le médecin demande un bilan sanguin, un électroencéphalogramme ou encore une radiographie par résonnance magnétique du cerveau.

Traitement

Le traitement du SGT vise à diminuer les symptômes, mais ne peut guérir complètement la maladie. On utilise souvent une combinaison de médicaments pour traiter à la fois les tics et les autres troubles (s'il y a lieu) comme l'hyperactivité, le déficit d'attention ou encore la dépression.

Il est aussi recommandé à la personne atteinte du SGT de suivre une psychothérapie. En effet, l'intégration dans le milieu et l'estime de soi sont parfois durement éprouvés par la maladie et la psychothérapie peut aider à gérer cet aspect du problème. Une thérapie familiale pourrait aussi être bénéfique pour le malade comme pour ceux qui l'entourent.

Pour plus d'informations ou pour obtenir du soutien :

Association québécoise du syndrome de la Tourette
7070 boul. Perras, Montréal (Québec) H1E 1A4
Téléphone : (514) 328-3910
Site internet : http://www.aqst.com

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.