Un embryon, trois parents

Des chercheurs britanniques ont mis au point une technique qui pourrait éventuellement permettre d’épargner à des milliers d’enfants chaque année une cinquantaine d’affections héréditaires communément appelées maladies mitochondriales. Pour le moment, aucun traitement n’existe pour ce type de maladies, dont plusieurs peuvent causer des handicaps graves ou la mort.

Des chercheurs britanniques ont mis au point une technique qui pourrait éventuellement permettre d’épargner à des milliers d’enfants chaque année une cinquantaine d’affections héréditaires communément appelées maladies mitochondriales. Pour le moment, aucun traitement n’existe pour ce type de maladies, dont plusieurs peuvent causer des handicaps graves ou la mort.

Les maladies des mitochondries sont transmises de la mère à l’enfant par l’intermédiaire de l’enveloppe de l’ovule. Les mitochondries, des petites « usines »; qui produisent l’énergie des cellules, ont leur propre bagage génétique. Celui-ci est séparé de celui du noyau de la cellule, où est concentrée l’information génétique essentielle.

En théorie, les chercheurs pourraient prévenir la transmission des maladies mitochondriales en extrayant l’ADN nucléaire formé de la fusion de l’ovule et du spermatozoïde des deux parents et en injectant cet ADN dans un ovule sain provenant d’une autre femme. L’embryon ainsi formé aurait tout de l’apparence et des caractères génétiques hérités de ses parents, mais surtout un ADN mitochondrial sain grâce au don d’ovule d’une femme en santé.

Des essais de cette technique ont été effectués sur dix embryons anormaux mis de côté par une clinique de fertilité. Les embryons se sont développés de façon normale, mais ils ont tous été détruits après au plus six jours de développement. La prochaine étape serait de permettre à ces embryons de grandir au-delà de six jours pour voir s’ils peuvent vraiment se développer et devenir des bébés en santé. Plusieurs débats scientifiques et éthiques devront toutefois avoir lieu avant qu’une telle procédure ne puisse devenir monnaie courante.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.