Un outil de séduction à utiliser avec parcimonie

Les souliers à talons hauts sont un article fétiche pour bien des femmes : en allongeant leur silhouette, plusieurs y voient leur confiance en leur pouvoir de séduction décuplée. Or, toutes ne réussissent pas à marcher de façon stable et détendue avec des escarpins. Pas étonnant : ils nécessitent l’utilisation de structures des jambes bien différentes que la marche pieds nus.

Les souliers à talons hauts sont un article fétiche pour bien des femmes : en allongeant leur silhouette, plusieurs y voient leur confiance en leur pouvoir de séduction décuplée. Or, toutes ne réussissent pas à marcher de façon stable et détendue avec des escarpins. Pas étonnant : ils nécessitent l’utilisation de structures des jambes bien différentes que la marche pieds nus.

Pour étudier l’effet du port régulier de talons hauts sur la biomécanique du pied, des chercheurs australiens ont recruté neuf jeunes femmes qui portaient des escarpins au moins 40 heures par semaine depuis au moins deux ans et dix qui portaient presque exclusivement des souliers plats. Les femmes ont emporté leur paire de chaussures favorite pour effectuer des tests de marche avec celle-ci et nu-pieds. Les chercheurs ont installé des électrodes pour mesurer l’activité des muscles de la jambe tandis que des ultrasons ont permis de mesurer la longueur des fibres musculaires.

Sans surprise, les scientifiques ont constaté que les femmes portant des talons hauts marchaient différemment de celles portant surtout des souliers plats et cela, même pieds nus. La nature et l’étendue des différences entre les groupes ont surpris les chercheurs. Les porteuses de talons hauts se déplaçaient avec des enjambées plus courtes et plus énergiques que les autres, leurs pieds constamment dans une position avec les orteils contractés et pointés. En conséquence, les fibres des muscles de leurs mollets étaient raccourcies et soumises à des tensions plus importantes que le groupe témoin. Chez les femmes qui portaient des souliers plats, la marche impliquait étirer et mettre ses tendons à contribution, surtout le tendon d’Achilles, tendis que la marche des porteuses de talons engageait surtout leurs muscles.

Plusieurs experts croient que la tension excédentaire encourue par les gros muscles lors de la marche en talons hauts augmente le risque de blessure, même lorsque la porteuse de talons change pour des souliers plats. Aussi à noter, les femmes de l’étude n’avaient que 25 ans en moyenne, ce qui indique que les changements physiologiques peuvent survenir assez rapidement.

On recommande de réserver les escarpins aux occasions spéciales et de porter des souliers plats le reste du temps. Une soirée de la St-Valentin est certainement une occasion assez spéciale pour mettre vos escarpins!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.