Succursale suggérée
20, Rue Du Pont, Amqui, QC

Le cuivre est un nutriment présent en très petite quantité dans l’organisme (élément –trace) et il est indispensable au bon fonctionnement de celui-ci. Il intervient notamment dans la fabrication des fibres de collagènes puis dans le maintien en santé des cartilages, des tendons et des os. Il est également essentiel dans la lutte contre les infections et le bon fonctionnement du cœur.

Rôles

À quoi sert le cuivre?

  • Participe à l'entretien des cartilages, des tendons et des os;
  • Participe à lutter contre les infections;
  • Participe au bon fonctionnement du cœur;
  • Permet de faciliter l'apport aux cellules de la vitamine c et du fer provenant du milieu extérieur;
  • Intervient dans la production d'hémoglobine;
  • Freine la formation d'histamine et joue un rôle important dans la prévention des allergies;
  • Intervient dans la pigmentation de la peau par la conversion de la tyrosine en pigment;
  • Protège contre la formation des radicaux libres (antioxydant).

Besoins

Apport nutritionnel recommandé (ANR) en cuivre:

Âge
   

µg/jour
Enfants
1 à 3 ans 
340 
4 à 8 ans
440
Pré-adolescents
9 à 13 ans 
700
14 à 18 ans
890
Adultes
Plus de 19 ans
900
Personnes d'âge mur
Plus de 60 ans
900
Femmes enceintes
 
1000
Femmes allaitantes
 
1300

Source: Santé Canada; IOM 2006: Institute of Medicine, Les apports nutritionnels de référence: Le guide essentiel des besoins en nutriments, Otten JJ, Pitzi Hellwig J, Meyers LD, éditeurs, Washington (DC): National Academy Press, 2006.

Sources

Le cuivre est présent dans de nombreux aliments. La teneur en cuivre du sol dans lequel poussent les végétaux n’a pas d’influence sur la concentration en cuivre de ceux-ci. Le chocolat et le cacao, les champignons, le thé et la levure de bière contiennent également une bonne source de cuivre.

Source alimentaire de cuivre:

Aliments 
Portions
Cuivre 
Céréales complètes
50g
1mg et +
Orge
50g
1mg et +
Foie (volaille et veau)
50g
1mg et +
Crustacés (crabe et homard)
50g
1mg et +
Huitres
50g
1mg et +
Amandes, noix du Brésil, pistaches
50g
1mg et +
Graines de sésame
50g
1mg et +

Source: Santé Canada, Fichier canadien sur les éléments nutritifs, versions 2001b et 2005; Ministère de l'Agriculture des États-Unis(USDA). National Nutrient Database for Standard Reference.

Carence

La carence grave en cuivre est rare chez l’humain mais est observée dans certaines conditions bien particulières comme chez les nourrissons prématurés nourris de préparations commerciales ne contenant pas assez de cuivre, chez les nourrissons et les enfants en période de croissance qui souffrent de malnutrition. Une carence en cuivre peut être associée à l’ostéoporose et si non traitée, peut entraîner une anémie causée par une diminution des globules rouges dans le sang, des lésions au niveau du tissu conjonctif ou des poumons.

Signes d’une carence en cuivre:

  • Décoloration des cheveux et de la peau (due à la diminution de synthèse de mélanine);
  • Anémie (due à une diminution de synthèse d’hémoglobine et une diminution d’absorption du fer);
  • Détérioration du tissu conjonctif;
  • Désordre du système nerveux;
  • Diminution de la résistance aux infections.

Indications

Les propriétés bénéfiques attribuables au cuivre:

  • Anti-vieillissement de la peau;
  • Traitement de l’arthrose;
  • Traitement des maladies cardiovasculaires (en diminuant le taux de cholestérol sanguin);
  • Anti-oxydantes.

Effets indésirables

L’intoxication au cuivre est un phénomène assez rare. Une intoxication peut se produire chez certains individus qui présentent une prédisposition génétique aux effets indésirables provoqués par un apport trop important en cuivre.

Signes d’un excès en cuivre:

  • Dérangement gastro-intestinal (nausées, diarrhées, crampes abdominales, vomissements);
  • Salivation excessive;
  • Insomnie;
  • Arthrite;
  • Goût métallique;
  • Maux de tête;
  • Vertiges;
  • Hypertension; (excès sévère en cuivre);
  • Dommage au niveau du foie; (excès sévère en cuivre);
  • Insuffisance rénale. (excès sévère en cuivre).

Contre-indications

  • Individus soufrant de maladie de Wilson (maladie génétique qui cause une accumulation de cuivre dans les cellules du foie, du cerveau et des yeux);
  • Individus souffrants d’une intoxication au cuivre idiopathique*;
  • Enfants atteints d’une cirrhose infantile indienne*.
*NOTE: la cirrhose infantile indienne, la cirrhose infantile non indienne et la toxicose au cuivre idiopathique sont des maladies caractérisées par un excès de cuivre au niveau du foie causant une cirrhose. L’ingestion de lait ayant été conservé ou bouilli dans des contenants de laiton ou de cuivre corrodés en serait la cause. L’intoxication au cuivre idiopathique ne peut se développer que chez des nouveau-nés qui présentent une anomalie génétique non reconnue.

Interactions

Produits de santé naturels ou des suppléments vitaminiques:

  • Un apport élevé en ZINC peut diminuer l’absorption du cuivre;
  • Un apport élevé en FER peut interférer avec l’absorption du cuivre chez les nourrissons.

Médicaments pouvant entraîner une diminution de l’absorption du cuivre:

  • Le lithium;
  • Certains médicaments pour traiter l’hyperactivité de la glande thyroïde;
  • Le gluconate et le citrate de zinc.

Médicaments pouvant entraîner une augmentation de l’absorption du cuivre:

  • Les contraceptifs oraux.

Informations additionnelles

***Si vous comptez utiliser un supplément de cuivre, informez-vous auprès de votre pharmacien. Le pharmacien peut vous aider à faire un choix judicieux en fonction de votre condition de santé et des médicaments que vous prenez.