Succursale suggérée
120, Rue De La Station, Laurier-Station, QC

Le fer est un nutriment présent en très petite quantité dans l’organisme (élément –trace) et il est indispensable au bon fonctionnement de celui-ci. Il est présent dans toutes les cellules de l’organisme. On doit puiser le fer dont on a besoin dans les aliments car l’organisme ne peut pas le fabriquer. Il existe un effet d’autoprotection contre les effets toxiques du fer dans l’organisme. Ainsi, le taux d’absorption du fer augmente suite à une diminution des réserves et, à l’inverse, le taux d’absorption diminue si les réserves sont élevées. Le fer existe principalement sous 2 formes:

  • Le fer dit héminique, présent dans les aliments de source animale;
  • Le fer dit, non héminique, présent dans les aliments de source végétale.

Les tannins présents dans les végétaux rendent la forme non héminique plus difficile à absorber. La vitamine C et le fer héminique améliorent l’absorption du fer non héminique.

Rôles

À quoi sert le fer?

  • À transporter l’oxygène aux cellules des tissus et des muscles;
  • À faciliter les réactions à l’intérieur des cellules;
  • À défendre l’organisme (de façon indirecte) contre les maladies infectieuses.

Besoins

Apport nutritionnel recommandé en fer:

Âge
Hommes
Femmes
Nourrissons
0 à 6 mois
0,27mg*
0,27mg*
7 à 12 mois
11mg
11mg
Enfants
1 à 3 ans
7mg
7mg
4 à 8 ans
10mg
10mg
Pré-adolescents
9 à 13 ans
8mg
8 mg
Adolescents
14 à 18 ans
11mg
15mg
Adultes
de 19 à 50 ans
8mg
18mg
Personnes d'âge mûr
51 ans et plus
8mg
8mg
Femmes enceintes
 
 
27mg
Femmes allaitantes
moins de 18 ans
 
10mg
plus de 18 ans
 
9mg

Source: Food and Nutrition Board, Institute of Medicine, Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc, 2000.

Ces données sont le résultat d'un consensus entre les autorités canadiennes et américaines.

*En l'absence de données scientifiques suffisantes, les autorités ont fixé, non pas un apport nutritionnel recommandé (ANR), mais un apport suffisant (AS). L'apport suffisant en fer repose sur les apports moyens observés chez les bébés nord-américains en bonne santé.

NOTE: la prise de suppléments en fer doit se faire sous la surveillance d’un professionnel de la santé. Si un supplément est de mise (diagnostiqué par un test mesurant le taux de ferritine et le taux d’hémoglobine), on recommande de prendre les suppléments de fer après un repas contenant des sources de vitamine C afin d'en améliorer l'absorption.

Sources

Les principales sources alimentaires de fer à la fois hémique et non hémique sont la viande rouge, la volaille, le poisson et les fruits de mer. Les fruits séchés, la mélasse, les grains entiers, les légumineuses, les légumes verts, les noix et les graines renferment uniquement du fer non hémique. La farine de blé, les céréales à déjeuner, le riz précuit et les pâtes alimentaires sont, en général, enrichis en fer non hémique.

NOTE: le calcium contenu dans les produits laitiers peut nuire à l’absorption du fer.

Sources alimentaires de fer:

Aliments
Portions
Teneur en fer
Fer hémique
Palourdes en conserve
85g
23,6mg
Palourdes bouillies (5 grosses)
60g
16,8mg
Foie de poulet cuit
74g
6,3mg
Foie de bœuf cuit
85g
5,3mg
Rôti de bœuf (palette)
88g
88g
Dinde hachée cuite
82g
1,6mg
Sardines en conserve (Atlantique) (4)
48g
1,4mg
Fer non hémique
Tofu
115g
6,2mg
Graines de citrouilles écalées
30g
4,5mg
Fèves de soya cuites
125ml
4,5mg
Fèves blanches en conserve*
125ml
4,1mg
Mélasse noire
1 c. à soupe
3,6mg
Lentilles bouillies
125ml
3,5mg
Épinards bouillis
125ml
3,4mg
Pomme de terre au four avec sa pelure (1 grosse)
202g
2,7mg
Pâte de tomate
75ml
2,5mg

Source: Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada, Valeur nutritive de quelques aliments usuels, 1999.

Carence

Les carences en fer sont courantes. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 80% de la population mondiale en serait affectée dont 30% souffrirait d’anémie. Un apport insuffisant en fer, une absorption intestinale inadéquate, une perte excessive de sang, une déficience en vitamine A et/ou des besoins en fer accrus peuvent mener à une déficience en fer.

Les personnes suivantes sont à risque de carence:

  • Les personnes végétariennes;
  • Les athlètes de haut niveau (surtout les femmes);
  • Les donneurs de sang;
  • Les femmes ayant des menstruations très abondantes;
  • Les femmes enceintes;
  • Les femmes ménopausées qui prennent des hormones;
  • Les utilisatrices de contraceptifs oraux;
  • Les adolescentes;
  • Les enfants en croissance (de six mois à quatre ans);
  • Les nourrissons qui ne sont pas allaités;
  • Les nouveau-nés prématurés;
  • Les personnes souffrant d’insuffisance rénale;
  • Les personnes sous dialyse;
  • Les personnes souffrant de maladies qui cause une malabsorption du fer ou une perte de sang chronique (maladies inflammatoires ou allergiques de l’intestin, ulcères, polypes bénins).

Signes d’une carence en fer:

  • Anémie;
  • Fatigue;
  • Pâleur du teint;
  • Faiblesse;
  • Essoufflement;
  • Ongles mous et qui se dédoublent;
  • Perte des cheveux;
  • Engourdissement des doigts et des orteils;
  • Perte de productivité ou de performance intellectuelles;
  • Difficulté à réguler la température corporelle;
  • Affaiblissement du système immunitaire;
  • Ralentissement du développement cognitif et social (chez les enfants).

Indications

Les propriétés bénéfiques attribuables au fer (si carence):

  • Combattre la fatigue (possible);
  • Améliorer les performances sportives (possible);
  • Améliorer les performances intellectuelles chez les enfants et les adolescents (incertain).

Autres ropriétés bénéfiques attribuables au fer mais qui demande un suivi médical:

  • Traiter l’anémie ferriprive;
  • Prévenir l’anémie après une chirurgie;
  • Soulager la toux sèche secondaire à la prise de certains médicaments;
  • Prévenir une carence en fer due aux menstruations chez certaines femmes.

Effets indésirables

Les risques d'intoxication au fer par l'alimentation sont à peu près inexistants, sauf dans le cas de certaines maladies qui entraînent une absorption trop importante de ce minéral, comme l’hémochromatose héréditaire.

Par contre, il est possible que le surplus de fer ingéré provienne des suppléments de fer. Avant de prendre toute forme de suppléments, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Signes d’un excès de fer:

  • Nausées, vomissements, diarrhée ou constipation;
  • Complications cardio-vasculaires;
  • Complications rénales;
  • Complications hépatiques (au foie);
  • Complications hématologiques (au niveau du sang);
  • Troubles du système nerveux située dans la boite crânienne et la colonne vertébrale;
  • Dommages au niveau de la rate et du pancréas.

Contre-indications

  • Les personnes qui souffrent de colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn; 
  • Les personnes ayant un ulcère gastroduodénal; 
  • Les personnes souffrant de maladies ayant pour conséquence une accumulation anormale du fer dans l'organisme ne devraient jamais prendre de supplément de fer: 

    • L’hémochromatose héréditaire (cause un stockage du fer au niveau de différents organes);
    • L’alcoolisme chronique;
    • Cirrhose alcoolique et autres maladies du foie.

Interactions

Produits de santé naturels ou des suppléments vitaminiques qui diminuent l’absorption du fer (possible):

  • Le café;
  • Le thé;
  • Le calcium;
  • Le vin rouge;
  • Le blé entier;
  • Les tannins présents dans les légumes vert foncé, dans les légumineuses et dans les pains non levés.

Produits de santé naturels ou des suppléments vitaminiques qui augmentent l’absorption de fer:

  • L’acide ascorbique (vitamine C);
  • La viande, le poisson et la volaille.

Des médicaments qui augmentent l’absorption* du fer:

  • Les contraceptifs oraux.

Des médicaments qui diminuent l’absorption* du fer:

  • Plusieurs antibiotiques;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Les antiacides;
  • Les inhibiteurs de la pompe à protons;
  • Les médicaments qui réduisent le taux de lipides sanguin;
  • Les médicaments contre les convulsions;
  • Les bloqueurs H2;
  • Les biphosphonates (médicaments utilisés dans le traitement des maladies des os).

Informations additionnelles

*Prévoir un intervalle de deux heures entre la prise de ces médicaments et celle de suppléments de fer.

***Si vous comptez utiliser un supplément de Fer, informez-vous auprès de votre pharmacien. Le pharmacien peut vous aider à faire un choix judicieux en fonction de votre condition de santé et des médicaments que vous prenez.

Autres noms

Fer, Carbonate ferreux, Fumarate ferreux, Gluconate ferreux, Sulfate ferreux, Citrate ferreux, Succinate ferreux, Sulfate ferreux, Fe