Succursale suggérée
1937-101, Chemin Du Village, St-Adolphe-D'howard, QC

Principaux intérêts thérapeutiques

  • Réduire le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang (protéines, isoflavones);
  • Atténuer les symptômes vasomoteurs liés à la ménopause: bouffées de chaleur, transpiration abondante, sueurs nocturnes (isoflavones);
  • Prévenir l’ostéoporose (protéines, isoflavones).

Autres intérêts thérapeutiques/Usage traditionnel

  • Diminuer le risque de développer le cancer de la prostate (protéines);
  • Diminuer le risque de développer le cancer de la glande thyroïdienne (protéines);
  • Diminuer la tension artérielle (protéines);
  • Améliorer les fonctions cognitives; traiter les troubles de la mémoire (phospholipides);
  • Aider à protéger contre les maladies rénales chez des sujets diabétiques (protéines);
  • Utiliser en alimentation parentérale (phospholipides).

Contre-indications

  • Allergie aux protéines de soja;
  • Précaution en cas d’allergie rhinite et d’asthme;
  • Chez les personnes souffrant lithiases urinaires;
  • Chez les enfants allergiques au lait de vache, le soja n’est pas recommandé comme un substitut alternatif; ils peuvent développer une sensibilité aux protéines de soja.

À titre de supplément

Cependant, la consommation modérée des divers produits de soja par une alimentation normale est sécuritaire chez ces groupes.

  • Cancer du sein, des ovaires et de l’endomètre, ou en cas connus de cancer hormonodépendants chez de proches parents. Les phytœstrogènes de soja peuvent alimenter directement une tumeur œstrogénodépendante. Des doses élevées sur une période prolongée (plus de 150 mg d’isoflavones par jour, pendant plusieurs années): risquent de développer de l’hyperplasie de l’endomètre;
  • Grossesse;
  • Allaitement: l’innocuité n’est pas encore établie;
  • Hypothyroïdisme: les isoflavones de soja peuvent alors inhiber la synthèse d’hormones thyroïdiennes.

Avis important

  • Les recherches sur les phytoœstrogènes et celles sur les cancers sont parfois contradictoires. Leurs effets préventifs sont donc considérés, pour le moment, comme hypothétiques. Des discussions ont actuellement cours afin déterminer la quantité, la source et la durée d’utilisation à recommander. Recommandation de FDA: une consommation de 25 à 50 grammes de protéines de soja par jour apportées par les aliments. L’American Nutraceutical Association recommande d’opter par la voie alimentaire pour une quantité quotidienne de 50 mg d’isoflavones. À titre d’information, 21 grammes de farine de soja contiennent 44 mg, 100 grammes de tofu de 22 à 30 mg, 250 ml de lait de soja 20 mg, et 50 grammes de soja rôti contiennent 64 mg d’isoflavones.

Interactions médicamenteuses

Interactions connues chez l’homme

  • Avec le Coumadin, augmentation du risque de saignement.

Interactions suspectées

  • Avec les antibiotiques, possible diminution des effets bénéfiques des isoflavones;
  • Diminution théorique de l’effet d’hormonothérapies substitutives (Prémarine, Evista, etc.) et du tamoxifen (Tamofen).

Parties utilisées

Graine

Principaux constituants

  • Protéines; huile: mélange d’acides gras mono-insaturés et poly-insaturés (acides linolénique, linoléique, oléique, stéarique et palmitique); lécithine (mélange de phospholipides); phytoœstrogènes: isoflavones (daidzein, genistein, glycitein) et coumestrol.

Autres noms

Glycine max