Succursale suggérée
562, rue Darlington, Dalhousie, NB

La vitamine A se retrouve sous deux formes dans l’alimentation:

  • La forme active (que le corps n’a pas besoin de transformer), comprend les rétinoïdes, est issue des aliments d’origine animale. Les rétinoïdes sont appelés rétinol et rétinal.
  • La forme provitamine (que le corps transforme en substance active), comprend les caroténoïdes. On les retrouve dans les fruits et les légumes qui contiennent des pigments oranges, jaunes et verts foncés. Le plus connu des caroténoïdes est le bêta-carotène.

La vitamine A est liposoluble et peut donc être stockée dans les graisses. La vitamine A que l’on consomme est en grande partie emmagasinée au niveau du foie qui la libère dans le sang en cas de besoin. Elle est ensuite acheminée vers les cellules et les tissus. Les vitamines liposolubles sont mieux absorbées si elles sont prises avec de la nourriture.

Rôles

À quoi sert la vitamine A?

La vitamine A joue un rôle crucial pour:

  • La vision, en particulier dans l’adaptation à l’obscurité et la perception des formes et des couleurs;
  • La croissance normale des os et des dents;
  • La reproduction;
  • La santé de la peau et des muqueuses (cicatrisation);
  • L’absorption du fer;
  • La régulation des réponses inflammatoires;
  • La résistance de l’organisme face aux infections.

Le bêta-carotène, le précurseur de la vitamine A, contribue à ralentir le phénomène de vieillissement naturel des cellules. La vitamine A agit également au niveau des cellules en tant qu’antioxydant, c’est-à-dire qu’elle protège de certains cancers. On l’utilise aussi comme base pour les médicaments appelés rétinoïdes, utilisés dans le traitement de l’acné grave et parfois de certaines tumeurs.

Besoins

La dose de vitamine A est exprimée en microgramme et en équivalent d’activité du rétinol (EAR). 1ug EAR = 1ug de rétinol = 6ug de beta-carotène. 

Apport nutritionnel quotidien recommandé de vitamine A:

Groupes d’âge selon l’étape de vie
Apport nutritionnel recommandé ug EAR*/jour
Nourrissons
0 à 12 mois
 
Enfants
1 à 3 ans
300
4 à 8 ans
400
Pré-adolescents (es)
9 à 13 ans
600
Adolescents
14 à 18 ans
900
Adolescentes
14 à 18 ans
700
Hommes
plus de 19 ans
900
Femmes
plus de 19 ans
700
Femmes enceintes
14 à 18 ans
750
19 à 50 ans
770
Femmes qui allaitent
14 à 18 ans
1200
19 à 50 ans
1300

Source: Santé Canada, Monographie des suppléments de multivitamines/minéraux, 23 octobre 2007. *EAR= équivalent activité rétinol.

Sources

La vitamine A existe à l’état naturel sous forme de rétinol dans les aliments d’origine animale exclusivement. On la retrouve également sous forme de provitamine A (bêta-carotène) dans les aliments d’origine végétale. La teneur en bêta-carotène du fruit ou du légume est proportionnelle à l’intensité de sa coloration. 

Sources alimentaires animales et végétales

Aliments
Portions
Vitamine A (EAR*)
Abats de dinde, braisés ou mijotés
100g (3½oz)
10 737µg EAR
Foie de bœuf, sauté ou braisé
100g (3½oz)
7 744-9 450µg EAR
Abats de poulet, braisés ou mijotés
100g (3½oz)
1 753-3 984µg EAR
Patate douce (avec la pelure), cuite au four
100g (1 moyenne)
1 096µg EAR
Citrouille, en conserve
125ml (1/2 tasse)
1 007µg EAR
Jus de carotte
125ml (1/2 tasse)
966µg EAR
Carottes, crues ou cuites
125ml (1/2 tasse)
433-671µg EAR
Épinards, bouillis
125ml (1/2 tasse)
573µg EAR
Chou cavalier, cuit
125ml (1/2 tasse)
489µg EAR
Chou vert frisé, cuit
125ml (1/2 tasse)
478µg EAR
Rutabaga, cuit
125ml (1/2 tasse)
411µg EAR
Courges d’hiver, cuites
125ml (1/2 tasse)
283µg EAR
Feuilles de betterave, bouillies
125ml (1/2 tasse)
276µg EAR
Feuilles de navet, bouillies
125ml (1/2 tasse)
275µg EAR
Feuilles de pissenlit, bouillies
125ml (1/2 tasse)
260µg EAR
Hareng de l’Atlantique, mariné
100g (3½oz)
258µg EAR
Cantaloup
125ml (1/2 tasse)
(1/4 cantaloup)
233µg EAR
Laitue
250ml (1 tasse)
163-207µg EAR
Poivron rouge, cru ou cuit
125ml (1/2 tasse)
124-198µg EAR
Pak-choi ou bok choy, cuit
125ml (1/2 tasse)
180µg EAR

Source: Santé Canada, Fichier canadien sur les éléments nutritifs, versions 2001b et 2005; Ministère de l’Agriculture des états-Unis (USDA), National Nutrient Database for Standard Reference. *EAR= équivalent activité rétinol.

Carence

Dans de nombreux pays en voie de développement, les carences en vitamines A sont fréquentes, en particulier chez les femmes enceintes et les très jeunes enfants. En Occident, elles sont pratiquement inexistantes. Il peut y avoir une carence chez certaines personnes alcooliques ou qui souffrent d’affections qui modifient l’absorption intestinale en graisse comme par exemple: 

  • Fibrose kystique;
  • Diarrhée chronique;
  • Maladie du foie et le sida;
  • Colite ulcéreuse;
  • Maladie de Crohn.

Ces cas nécessitent l'intervention d'un médecin et ne peuvent, sous aucune considération, faire l'objet d'un autotraitement par la prise d'un supplément de vitamine A. Certaines chirurgies pratiquées sur l’intestin ou le pancréas peuvent entraîner les mêmes effets.

Les fumeurs, les personnes qui consomment de l’alcool régulièrement et les femmes enceintes ont des besoins spécifiques en vitamine A et doivent donc surveiller plus particulièrement leur apport.1

Signes d’une carence en vitamine A:

  • Chute des cheveux;
  • Problèmes de croissance;
  • Assèchement de la peau et des muqueuses internes et externes;
  • Diarrhées;
  • Maux de tête chroniques;
  • Douleurs abdominales, musculaires et articulaires;
  • Augmentation du nombre de globules blancs;
  • Nausées et une perte d’appétit;
  • Ostéoporose;
  • Troubles oculaires qui dégénèrent la vision nocturne ou qui peuvent conduire à l’ulcération de la cornée ou à la cécité irréversible.

Effets indésirables

Trop de vitamine A n’est possible que par excès de rétinol, puisque le carotène ne se transforme en vitamine A que si le corps en a besoin. On considère des doses toxiques si l’apport est 10 fois plus élevé que l’apport nutritionnel recommandé (ANR). 

Signes d’une excès en vitamine A: 

  • Nausées et des vomissements;
  • Anorexie;
  • Augmentation de la taille du foie et de la rate;
  • Fatigue;
  • Somnolence;
  • Maux de tête;
  • Troubles du comportement;
  • Hypercalcémie (trop de calcium dans le sang) donc fragilité osseuse;
  • Douleurs articulaires;
  • Troubles de la vision.

Contre-indications

  • Grossesse: un apport quotidien continu supérieur à 10 000 UI peut entrainer des malformations congénitales. En conséquence, Santé Canada recommande aux femmes enceintes qui prennent des suppléments de multivitamines de ne pas consommer plus d'un comprimé par jour, de façon à ne pas dépasser l’apport maximal tolérable. Cette mise en garde ne concerne pas les suppléments de caroténoïdes, dont le bêta-carotène. Les femmes enceintes ne devraient pas consommer de foie de façon régulière car il contient de la vitamine A directement assimilable en grande quantité
  • L'utilisation de produits pour la peau à base de rétinoïdes est contre-indiquée en cas de grossesse. Cette classe de médicaments est réservée au traitement de divers troubles cutanés graves. Les femmes en âge d'avoir des enfants qui ont recours à ces traitements doivent utiliser de façon simultanée deux méthodes fiables de contraception.

Interactions

Produits de santé naturels ou des suppléments vitaminiques: 

  • aucune; 

Médicaments qui pourraient diminuer l’absorption de la vitamine A par l’organisme:

  • Huile minérale;
  • Contraceptifs oraux;
  • Certains médicaments contre la goutte, l’acidité gastrique, l’épilepsie et le cholestérol.

Médicaments qui pourraient augmenter l’absorption de la vitamine A par l’organisme:

  • Les rétinoïdes synthétiques et la médroxyprogestérone.

Informations additionnelles

Si prise d’un supplément en vitamine A, prendre celui-ci 1 heure avant ou 2 heures après la prise de ces différentes catégories de médicaments.

1Si vous comptez utiliser un supplément de vitamine A, informez-vous auprès de votre pharmacien. Le pharmacien peut vous aider à faire un choix judicieux en fonction de votre condition de santé et des médicaments que vous prenez.

Autres noms

Vitamine A, Rétinol, Acide rétinoïque, Bêta-carotène, ß-carotène