Tous les sujets
Molluscum contagiosum
Le molluscum contagiosum est une infection commune de la peau causée par un virus. Elle affecte les enfants et les adultes et est facilement confondue avec d'autres problèmes de la peau comme une allergie ou des condylomes.

Article

Le molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une infection bénigne de la peau. Il touche principalement les enfants entre 1 et 10 ans, bien que les adultes puissent aussi en être atteints. L'infection se manifeste par de petites bosses ou papules de couleur chair, rosée ou blanche, souvent ombiliquées (avec un petit trou sur le dessus). Chez les enfants, celles-ci apparaissent habituellement sur le visage, le tronc ou les bras. Chez les adultes, l'infection a tendance à affecter davantage les organes génitaux. En général, le molluscum contagiosum ne cause pas de douleur ou de démangeaisons et guérit de lui-même en 6 à 12 mois. Bien qu'il ne laisse habituellement pas de cicatrices, le grattage des lésions peut laisser des marques sur la peau. Causes et facteurs aggravants Le molluscum contagiosum est causé par un virus. Il est contagieux de l'apparition des papules jusqu'à leur guérison, et se transmet de diverses façons : Par contact direct avec la peau (incluant le contact sexuel); Par contact indirect avec des objets contaminés (p. ex. équipement sportif, éponge); Par auto-inoculation (transmission de l'infection à d'autres parties du corps à la suite du grattage ou de la manipulation des papules). Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque de développer le molluscum contagiosum. Traitement Chez les enfants atteints de molluscum contagiosum, le traitement est optionnel. Chez les adolescents et les adultes qui ont des lésions sur les organes génitaux, le traitement est recommandé afin d'éviter la transmission de l'infection par contact sexuel. Il existe quelques options de traitement offertes par les professionnel(le)s de la santé, dont : Le curetage sous anesthésie locale, qui consiste à couper les papules à l'aide d'un instrument; La cryothérapie, qui consiste à « brûler » par le froid chaque papule; L'application sur la peau d'un médicament sur ordonnance. Une fois les lésions guéries, le virus peut être attrapé de nouveau s'il y a contact avec une personne infectée. Il vaut donc mieux prendre des précautions pour éviter la réinfection. Pour prévenir la transmission de l'infection, on recommande de prendre les mesures suivantes : Se laver les mains fréquemment; Ne pas partager ses objets personnels (p. ex. seviettes, rasoirs, etc.); Ne pas toucher ou gratter les lésions; Couvrir les lésions avec un bandage ou des vêtements avant de participer à des sports de contact (p. ex. football, judo); Si des lésions sont présentes sur ou près des organes génitaux (pénis, vulve, vagin ou anus), éviter toute activité sexuelle et consulter un(e) professionnel(le) de la santé. Quand consulter? Si l'une des lésions semble infectée (présence d'inflammation, de rougeurs, d'écoulements ou de douleur).
Lire l’article