Attention aux pulvérisateurs ménagers!

Unfortunately, this article is only available in French.

Les pulvérisateurs utilisés fréquemment pour faire le ménage de la maison seraient à l’origine d’une bonne proportion des nouveaux cas d’asthme, si l’on en croit les résultats d’une étude dévoilée cette semaine au Congrès annuel de la Société Européenne de Pneumologie.

Les pulvérisateurs utilisés fréquemment pour faire le ménage de la maison seraient à l’origine d’une bonne proportion des nouveaux cas d’asthme, si l’on en croit les résultats d’une étude dévoilée cette semaine au Congrès annuel de la Société Européenne de Pneumologie.

Que ce soit pour nettoyer les vitres, désodoriser la salle de bain, astiquer la cuisine ou pour laver les planchers, les pulvérisateurs à usage ménager sont partout dans nos maisons. Leur usage est extrêmement courant et rares sont les Nord-Américains qui n’en font pas usage au minimum une fois par semaine.

Afin d’évaluer l’impact de l’usage de tels produits sur la santé, les chercheurs ont observé 4 200 volontaires pendant près de dix ans. Au début de l’étude, la majorité des participants ne présentaient aucun symptôme révélateur d’asthme. L’analyse des données obtenues démontre clairement un lien de causalité entre l’usage de pulvérisateurs et l’apparition de l’asthme, lien qui serait proportionnel à la fréquence de l’utilisation de ces produits. Ainsi, les personnes qui employaient les vaporisateurs une à trois fois par semaine ont vu leur risque de souffrir d’asthme augmenté de 40 % par rapport à ceux qui les utilisaient moins d’une fois par semaine. Les personnes les utilisant de quatre à sept fois par semaine présentaient pour leur part un risque augmenté jusqu’à 70 %.

C’est la première fois qu’un lien aussi clair est démontré entre l’usage des pulvérisateurs ménagers et l’apparition de l’asthme. Les chercheurs estiment que près de 20 % des nouveaux cas d’asthme pourraient être attribuables à l’usage de ces produits de nettoyage, ce qui n’est pas anodin. Parmi les différents produits sur le marché, ce sont ceux qui contiennent des particules de petite taille qui causent le plus de dommages. Ils pénètrent plus facilement dans les poumons, et sont donc plus susceptibles d’irriter les bronches. À ce titre, les chercheurs désignent les désodorisants d’atmosphère et les vaporisateurs pour meubles et vitres comme étant les plus allergisants pour le système respiratoire.

Compte tenu de l’usage fréquent des vaporisateurs dans les foyers d’Amérique du Nord, le lien démontré par cette étude pourrait d’avoir des répercussions importantes sur la santé publique.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.