Fumer à l’extérieur ne suffit pas à protéger les enfants de la fumée secondaire

Unfortunately, this article is only available in French.

Les résultats d’une étude ont permis de démontrer que les enfants de parents fumeurs sont exposés aux effets nocifs de la fumée secondaire et ce, même si les parents ne fument uniquement qu’à l’extérieur.

La fumée secondaire du tabac est très nocive pour la santé et les enfants des parents qui fument sont généralement plus à risque de développer de l’asthme ou de souffrir de fréquentes infections respiratoires. Il s’agit là d’un problème majeur puisque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que la fumée environnementale du tabac représente un danger pour près de la moitié de tous les enfants du monde.

Plusieurs parents fumeurs se soucient cependant de ce danger et ne fument qu’à l’extérieur afin de protéger leurs enfants. La mauvaise nouvelle, c’est que même ces enfants présentent un risque accru de développer des problèmes de santé reliés à la fumée secondaire. C’est du moins ce que les résultats d’une récente étude suédoise laissent présager.

L’étude a porté sur 366 jeunes enfants (âgés de deux ans et demi à trois ans) ayant au moins un parent fumeur et 433 autres ayant des parents non-fumeurs. Les chercheurs ont analysé des échantillons d’urine de ces enfants afin de mesurer les taux de cotinine, une substance produite lorsque le corps transforme et élimine la nicotine. Comme la nicotine se retrouve principalement dans la fumée du tabac, les taux de cotinine permettent d’estimer le degré d’exposition à la fumée secondaire et à ses constituants toxiques.

Les chercheurs ont découvert que les enfants de parents qui fument uniquement à l’extérieur présentent tout de même des taux de cotinine deux fois plus élevés que ceux des enfants de parents non-fumeurs.

Pour les enfants de parents qui fument à l’extérieur ou à côté d’une fenêtre ouverte, les taux de cotinine étaient 2,4 fois plus élevés. Ce chiffre passait à plus de trois pour les enfants chez qui les parents alternaient entre la hotte de la cuisinière et l’extérieur pour fumer.

Malgré tout, il semble que les efforts des parents pour limiter l’exposition de leurs enfants à la fumée secondaire ne soient pas inutiles puisque les résultats ont révélé que les enfants ayant des parents fumant régulièrement à l’intérieur présentaient des taux de cotinine quinze fois plus élevés que ceux des enfants de parents non-fumeurs. De tels taux reflètent une exposition importante aux substances toxiques de la fumée de cigarette et cette exposition hypothèque sans aucun doute la santé des jeunes enfants.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.