L’alcool augmente le risque de souffrir d’un cancer de la bouche

Unfortunately, this article is only available in French.

Bien que méconnu, le cancer de la bouche est assez fréquent, représentant environ 8 % des cas de néoplasies. Il touche davantage les hommes et est décelé habituellement après 40 ans.

Bien que méconnu, le cancer de la bouche est assez fréquent, représentant environ 8 % des cas de néoplasies. Il touche davantage les hommes et est décelé habituellement après 40 ans.

Bien que le tabagisme soit responsable de 80 à 90 % des cas de cancer de la cavité buccale, l’alcool est le second facteur de risque important. En cessant de fumer et en consommant l’alcool avec modération, plus de 75 % de ces cancers seraient évitables. Au-delà de quatre consommations d’alcool par jour, le risque de souffrir d’un cancer buccal augmente de façon proportionnelle à la quantité d’alcool ingérée. L’alcool augmente aussi le risque de plusieurs autres cancers : pharynx, larynx, oesophage et foie. Certaines recherches ont aussi lié la consommation d'alcool au cancer du sein chez les femmes et au cancer colorectal, particulièrement chez les hommes. Peu de gens connaissent les signes et symptômes associés au cancer buccal, qu’il est possible de détecter relativement tôt. La présence de l’un de ces éléments qui persiste plus de deux semaines devrait être rapportée sans trop attendre à un médecin ou à un dentiste : un ulcère ou une plaie buccale qui ne guérit pas; un mal de gorge persistant; une bosse sur une lèvre, sur la langue ou dans le cou; de la difficulté à mastiquer, avaler ou parler; des maux de dents; des douleurs à la mâchoire ou des plaques rouges ou blanches persistantes inexpliquées. Tous ces signes et symptômes sont rarement l’avertissement d’un cancer. Ils peuvent avoir plusieurs causes bénignes, mais pour s’assurer qu’ils sont vraiment inoffensifs, mieux vaut consulter un professionnel de la santé. La détection précoce du cancer oral augmenterait significativement les chances de succès des traitements : le taux de survie cinq ans après le diagnostic passerait de 50 % à 90 % lorsque la maladie est identifiée tôt.

Il est possible de prévenir en grande partie le cancer buccal. Il est important de visiter le dentiste au moins une fois par année et ce, même si vous portez une prothèse dentaire. Cette mesure est particulièrement importante si vous fumez ou buvez de l’alcool. Lorsque vous vous brossez les dents, recherchez tout changement dans votre bouche et rapportez tout ulcère et plaque rouge ou blanche qui persisteraient plus de deux semaines. Lorsque vous êtes exposés au soleil, protégez votre peau à l’aide d’une crème solaire appropriée et d’un baume pour les lèvres avec écran solaire. Une alimentation diversifiée et riche en vitamines procure une certaine protection contre le développement de divers types de néoplasie, tout comme la cessation tabagique et la consommation modérée d’alcool. C’est à vous de jouer!

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.