L’obésité en hausse au Canada

Unfortunately, this article is only available in French.

Les résultats de l’Enquête 2004 sur la santé dans les collectivités canadiennes ont été publiés récemment. L’objectif de cette vaste campagne d’information était de brosser un tableau précis de la prévalence de l’embonpoint et de l’obésité chez les Canadiens. La dernière étude de ce genre, menée à l’échelle nationale, avait eu lieu en 1978-1979. Les résultats de l’enquête de 2004 peuvent être comparés aux résultats obtenus 25 ans plus tôt afin de dégager une tendance réaliste sur le poids des Canadiens au cours du dernier quart de siècle.

Les résultats de l’Enquête 2004 sur la santé dans les collectivités canadiennes ont été publiés récemment. L’objectif de cette vaste campagne d’information était de brosser un tableau précis de la prévalence de l’embonpoint et de l’obésité chez les Canadiens. La dernière étude de ce genre, menée à l’échelle nationale, avait eu lieu en 1978-1979. Les résultats de l’enquête de 2004 peuvent être comparés aux résultats obtenus 25 ans plus tôt afin de dégager une tendance réaliste sur le poids des Canadiens au cours du dernier quart de siècle.

Sans surprise, l’obésité est en hausse au sein de la population canadienne. En 25 ans, le taux d’obésité est passé de 3 à 8 % chez les enfants et de 14 à 23 % chez les adultes. Le groupe le plus touché par la tendance au surplus de poids est composé des adolescents de 12 à 17 ans, pour lesquels le taux d’obésité a triplé, passant de 3 à 9 %. Ces données sont particulièrement préoccupantes puisqu’un embonpoint apparu aussi jeune risque de persister à l’âge adulte. Chez les adultes, la prise de poids est un phénomène généralisé parmi tous les groupes d’âge, frappant tout particulièrement les moins de 35 ans et les plus de 75 ans pour lesquels le taux d’obésité a plus que doublé.

Les données de 2004 révèlent que les femmes et les hommes sont également susceptibles de prendre un surplus de poids. On note cependant qu’une plus forte proportion de femmes présentent une obésité de type morbide, tout particulièrement associée à un risque élevé de souffrir de divers problèmes de santé.

Le régime alimentaire et le niveau d’activité physique ont évidemment un rôle prépondérant à jouer dans le phénomène de l’obésité au Canada. L’étude a également permis d’établir un lien entre la situation socioéconomique et la tendance à l’embonpoint. C’est ainsi qu’un homme marié avec un revenu élevé a plus de risques de présenter un surplus de poids, alors que pour les femmes, le taux d’obésité le plus élevé a été observé chez celles dont le revenu économique était moyen.

Nos voisins du sud sont aux prises avec le même problème, mais dans des proportions encore plus importantes. Aux États-Unis, ce sont 30 % des adultes qui sont obèses, comparativement à 23 % au Canada. L’augmentation du nombre de personnes obèses au Canada suit la même courbe qu’aux États-Unis. Ainsi, au rythme où vont les choses, nous pourrions très bien rejoindre nos voisins dans quelques années si nous ne modifions pas nos habitudes de vie rapidement.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.