Le iPod à la rescousse des futurs médecins

Unfortunately, this article is only available in French.

Bien que le stéthoscope ait près de deux cent ans, il fournit encore une foule de renseignements aux médecins. En écoutant les subtiles modifications des sons produits dans la poitrine, les médecins peuvent déceler une foule de troubles de la respiration ou du coeur – si évidemment ces professionnels savent bien interpréter les bruits transmis par cet instrument acoustique!

Bien que le stéthoscope ait près de deux cent ans, il fournit encore une foule de renseignements aux médecins. En écoutant les subtiles modifications des sons produits dans la poitrine, les médecins peuvent déceler une foule de troubles de la respiration ou du coeur – si évidemment ces professionnels savent bien interpréter les bruits transmis par cet instrument acoustique!

L’ennui est que beaucoup de jeunes médecins n’acquerraient pas suffisamment d’habiletés pour utiliser le stéthoscope à son plein potentiel. Résultat : de plus en plus d’examens médicaux de haute technologie (et d’un coût très élevé) seraient prescrits pour en savoir davantage sur l’état interne du patient.

Un médecin américain pense qu’il a trouvé la solution à ce problème. « C’est en forgeant qu’on devient forgeron. »; Ce vieil adage s’appliquerait tout aussi bien aux étudiants en médecine. D’après une étude qu’il a effectuée, il conclut que les habiletés d’écoute avec le stéthoscope des étudiants en médecine s’améliorent fortement lorsqu’ils ont la chance d’entendre des enregistrements numériques qui miment les vibrations distinctives produites par divers troubles cardiaques. Ainsi, les apprentis médecins devraient entendre les différents bruits au moins 500 fois avant de pouvoir discriminer avec une certaine assurance les types de troubles cardiaques.

Au cours de l’essai, on a remis à un groupe d’étudiants en médecine un enregistrement numérique mimant six bruits cardiaques anormaux qu’ils ont pu télécharger sur leurs iPod. Après environ deux heures, ou 3000 écoutes plus tard, les étudiants étaient capables de reconnaître correctement 80 % des bruits cardiaques, contre 30 % avant la session d’écoute intensive.

Les utilisations hétéroclites des nouvelles technologies n’ont certainement pas fini de nous surprendre…

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.