Les risques associés à la fumée secondaire seraient sous-estimés

Unfortunately, this article is only available in French.

L’exposition à la fumée secondaire pourrait augmenter les risques de maladies coronariennes d’environ 50 %.

Il a été démontré à maintes reprises que la fumée secondaire était dangereuse pour la santé. Un non-fumeur qui s’expose à la fumée de tabac d’un fumeur voit son risque de souffrir d’un cancer ou d’une maladie cardiaque ou respiratoire augmenter. Deux nouvelles études viennent appuyer les recommandations selon lesquelles on devrait s’exposer le moins possible à la fumée secondaire.

La première étude a eu lieu en Angleterre et a permis de suivre plus de 4700 hommes qui avaient déjà participé à une étude sur les maladies du coeur entre 1978 et 1980. Ces hommes ont été rejoints en 2001 afin de remplir un questionnaire sur leurs habitudes tabagiques et de fournir un échantillon sanguin. Les chercheurs ont analysé dans leur sang la quantité de cotinine, une substance résultant de la dégradation de la nicotine dans le corps. Ainsi, plus les niveaux de cotinine sont élevés, plus l’individu a été exposé à la nicotine, qu’elle provienne de la fumée secondaire ou de cigarettes qu’il a lui-même fumées. Les chercheurs ont comparé les niveaux de cotinine aux causes de décès de ces hommes. Chez les survivants, les niveaux de cotinine ont été comparés à la fréquence des maladies cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Les résultats sont révélateurs : une forte exposition à la fumée secondaire semble augmenter d’environ 50 % le risque de maladie coronarienne. Aucun lien n’aurait été cependant démontré entre les AVC et l’exposition à la fumée secondaire. Il semblerait donc que les gens à risque élevé de maladie coronarienne devraient éviter de s’exposer à la fumée de tabac.

Les chercheurs n’ont pas évalué le risque de cancer associé à la fumée secondaire, mais selon un expert de la Société américaine du cancer, il n’aurait pas été surprenant de noter une augmentation du risque, comme il a été démontré dans d’autres études.

La deuxième étude d’intérêt a impliqué plus de 3000 enfants allemands. Les chercheurs ont découvert que certains enfants seraient nés avec un défaut génétique qui les rendrait plus susceptibles aux effets de la fumée secondaire. Ils ont noté chez ces enfants un déficit en une enzyme particulière, une substance qui aide le corps à éliminer les effets néfastes de la fumée de tabac. Les enfants porteurs de ce défaut seraient 5 fois plus à risque de souffrir d’asthme et de développer une respiration sifflante et 9 fois plus à risque de souffrir d’essoufflement si un des parents fume. Il avait déjà été démontré auparavant que la fumée secondaire aggrave l’asthme, rendant les crises plus graves et plus fréquentes.

Les résultats de ces deux études rappellent que la fumée du tabac est dommageable pour la santé de tous et qu’il est important de prendre les mesures nécessaires pour limiter l’exposition à la fumée secondaire, particulièrement chez les enfants et les personnes déjà à risque de souffrir de problèmes cardiaques.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.