Une thérapie en or

Unfortunately, this article is only available in French.

Les chercheurs qui oeuvrent dans le domaine du cancer rivalisent toujours d’imagination afin de trouver des moyens novateurs d’attaquer les cellules cancéreuses. Deux nouvelles technologies, les médicaments antisens et les nanotechnologies, offrent ainsi de nouvelles perspectives de traitement.

Les chercheurs qui oeuvrent dans le domaine du cancer rivalisent toujours d’imagination afin de trouver des moyens novateurs d’attaquer les cellules cancéreuses. Deux nouvelles technologies, les médicaments antisens et les nanotechnologies, offrent ainsi de nouvelles perspectives de traitement. . Les gènes sont des portions d'une chaîne d'ADN qui possèdent la capacité de se multiplier et qui peuvent subir des mutations. Ils régulent les différentes fonctions nécessaires à la survie des cellules. Les gènes constituent par ailleurs les unités de base de l'hérédité. Il arrive parfois que la mutation de certains gênes du corps entraîne une surproduction de protéines préjudiciables, ce qui peut déclencher un cancer ou une autre maladie. Les médicaments antisens sont une nouvelle génération de molécules qui peuvent empêcher les gênes de produire ces protéines nocives.

Les protéines sont formées lorsque la cellule copie une séquence d’ADN contenue dans ses gènes. Les médicaments classiques attaquent les protéines, tandis que les médicaments antisens visent le problème à la source en bloquant la copie de l’ADN. Une fois dans le noyau de la cellule, ils agissent comme des éponges en se liant à la séquence cible du gène, empêchant alors ce dernier de produire de nouvelles protéines. Ce type de thérapie en est encore à ses premiers balbutiements, mais elle semble détenir le potentiel d’être beaucoup plus efficace que les médicaments utilisés présentement dans le traitement du cancer et d’autres maladies ayant une cause génétique. Le défi majeur consiste toutefois à trouver un moyen de livrer les particules de médicaments dans les cellules sans qu’ils ne soient dégradés.

Des chercheurs ont démontré qu’en attachant plusieurs brins d’ADN antisens à la surface d’une nanoparticule d’or – des fragments d’or de la grosseur d’une fraction infime d’un cheveu humain – le médicament antisens peut atteindre sa cible cellulaire. En comparaison avec les autres véhicules testés, l’or était le moyen de transport le moins toxique et le mieux absorbé par les cellules.

Le développement de nouveaux procédés, comme les médicaments antisens et les nanotechnologies, offre des possibilités entièrement nouvelles en médecine. L’aventure exaltante de la recherche poursuit son cours à une vitesse accélérée et on pourrait voir apparaître au cours des prochaines années des applications thérapeutiques de ces découvertes.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.