L’allergie aux colorants capillaires en augmentation

Le nombre de réactions allergiques aux colorants capillaires est en augmentation. En effet, de plus en plus de personnes utilisent ces produits, que ce soit les jeunes pour créer un look tendance ou les personnes aux cheveux grisonnants dans le but de maintenir une apparence de jeunesse.

Le nombre de réactions allergiques aux colorants capillaires est en augmentation. En effet, de plus en plus de personnes utilisent ces produits, que ce soit les jeunes pour créer un look tendance ou les personnes aux cheveux grisonnants dans le but de maintenir une apparence de jeunesse.

La paraphénylènediamine (PPD) et d’autres composés chimiques analogues contenus dans plus des deux tiers des colorants capillaires sont responsables des réactions allergiques. Dans les cas mineurs, les personnes ressentent des picotements, de la démangeaison ou voient apparaître des petits boutons au niveau du cuir chevelu après la coloration des cheveux. Dans les cas plus graves, des cloques, plaies ouvertes et cicatrices peuvent survenir. Dans de rares occasions, le front, le cou et les paupières deviennent rouges et enflent, ce qui nécessite une intervention médicale.

Les réactions allergiques à la PPD sont devenues un tel problème que ces composés ont été bannis des colorants capillaires en Allemagne, en France et en Suède. L’ennui est qu’il n’y aurait pas d’alternative satisfaisante ou largement acceptée à la PPD dans la composition de colorants capillaires permanents.

Une partie du problème réside dans le fait que plusieurs utilisateurs ne respectent pas le mode d’emploi. En effet, les emballages mentionnent clairement qu’il faut tester le colorant sur une petite surface de peau pour voir si une réaction survient avant d’appliquer le colorant sur tout le cuir chevelu.

Le gouvernement du Canada juge pour sa part que la PPD est un produit acceptable dans les colorants capillaires qui ne requièrent pas un contact prolongé avec la peau s’ils sont utilisés correctement. L'utilisation de la PPD dans les cosmétiques qu'on applique sur la peau pendant des périodes prolongées constitue pour sa part un risque pour la santé. À ce titre, l'encre et la pâte au henné noir contenant de la PPD utilisés pour le tatouage temporaire (pour en prolonger les effets et pour créer un noir intense) sont jugés dangereux. Des artisans offrent toutefois ce type de tatouage dans certains marchés, festivals et parcs d'attractions bien qu’ils soient interdits de vente au pays. Santé Canada permet toutefois l'utilisation de henné naturel et autres colorants inoffensifs.

Une réaction allergique aux tatouages contenant de la PPD peut aussi créer une sensibilité à d'autres produits tels les colorants capillaires, certains écrans solaires et types de vêtements noirs.

Quelques indices peuvent indiquer la présence de PPD dans une pâte de henné noir utilisée pour les tatouages temporaires : - la formule et le tatouage sont noir de jais; - il faut nettoyer le tatouage au bout d'une heure; - le tatouage résiste d'une à trois semaines, sans s'estomper; - le mélange dégage peu ou pas d'odeur. Dans ces cas, il est préférable de s’en abstenir.

Restez vigilant lorsque vient le temps d’utiliser de tels produits. Si vous respectez les conditions d’utilisation, vous pourrez probablement jouir plus longtemps de votre coloration!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.