La gonorrhée, est la deuxième infection transmise sexuellement (ITS) la plus fréquente au monde (la chlamydia étant la plus répandue). Pendant des années, le nombre de cas de gonorrhée a diminué au Canada et ailleurs dans le monde, mais de 1997 à 2001, il a connu une hausse de 45 % (chez les hommes de 30 à 39 ans, l'augmentation a été de 68 %!). Avec plus de 6000 cas diagnostiqués chaque année, elle est devenue la deuxième maladie la plus fréquente au Canada chez les personnes de moins de 30 ans.

On peut guérir la gonorrhée. Par contre, si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner de graves complications, surtout chez la femme. Qui plus est, la gonorrhée favorise la transmission du VIH.

Cause

La gonorrhée est attribuable à une bactérie (Neisseria gonnorhoeae) qui cause une infection au niveau du tractus génital (le plus souvent), de la bouche et du rectum de l'homme et de la femme. Les bactéries sont transportées dans le sperme et les sécrétions vaginales et transmises lors d'une relation sexuelle génitale, orale ou anale. La bactérie peut aussi être transmise de la mère au nourrisson lors d'un accouchement par voie vaginale.

Symptômes

On dit souvent de la gonorrhée, comme de la chlamydia, qu'il s'agit d'une infection silencieuse puisque les gens (souvent les femmes) ne savent parfois pas qu'ils en sont atteints, jusqu'à l'apparition de complications. Si des symptômes se manifestent, ils apparaîtront en l'espace de 2 à 10 jours après le contact sexuel chez l'homme ou 7 à 21 jours chez la femme. Certaines personnes demeurent asymptomatiques pendant plusieurs mois après avoir contracté l'infection.

Les symptômes typiques :

  • pertes vaginales inhabituelles (généralement jaunâtres ou sanguinolentes);
  • écoulement (généralement blanchâtre, jaunâtre ou verdâtre) au niveau du pénis;
  • douleur ou sensation de brûlure lorsqu'on urine;
  • gonflement des testicules;
  • saignement ou douleur lors des relations sexuelles (femmes);
  • pertes, démangeaisons, douleur ou saignement au niveau du rectum.

Les femmes peuvent présenter des symptômes tardifs, comme des crampes et de la douleur, des saignements intermenstruels, des vomissements et de la fièvre.

Transmission

La gonorrhée est transmise par contact avec le pénis, le vagin, la bouche ou l'anus (d'une personne infectée à une autre). La bactérie peut être transmise même s'il n'y a pas d'éjaculation. La gonorrhée peut aussi être transmise de la mère au nourrisson pendant un accouchement vaginal.

La gonorrhée ne permet pas de développer une immunité acquise; on peut donc contracter cette ITS à plusieurs reprises.

Diagnostic

Pour confirmer un diagnostic de gonorrhée, le médecin doit prélever un échantillon des sécrétions et les examiner au microscope pour déterminer si elles contiennent la bactérie N. gonnorhoeae. Parce que cet examen ne permet de détecter la présence de la bactérie que 60 % du temps chez la femme (90 % chez l'homme), on effectuera aussi une culture de l'échantillon pour obtenir un plus grand nombre de bactéries à tester.

Un autre test est aussi utilisé de plus en plus souvent : il s'agit de la recherche d'ADN (les gènes de la bactérie) dans l'échantillon de sécrétion. Le médecin pourra aussi prélever un échantillon sanguin, non pas pour identifier la gonorrhée, mais certaines autres ITS. En effet, il n'est pas rare que les personnes infectées soient atteintes de plus d'une ITS à la fois.

Risques

Les personnes qui sont le plus à risque de contracter la gonorrhée sont les jeunes gens (hommes ou femmes) âgés de 15 à 29 ans, qui ont plusieurs partenaires sexuels et ont des rapports sexuels non protégés. On observe généralement les plus hauts taux d'infection chez les femmes âgées de 15 à 19 ans et les hommes âgés de 20 à 24 ans.

Traitement

Si vous croyez souffrir de la gonorrhée :

  • abstenez-vous de tout contact sexuel;
  • présentez-vous à la clinique ou chez le médecin pour être testé et recevoir un traitement;
  • évitez les analgésiques vendus sans ordonnance qui réduiront les signes et les symptômes, mais ne guériront pas l'infection;
  • assurez-vous que votre (vos) partenaire(s) sexuel(s) reçoit (reçoivent) aussi un traitement afin de ne pas contracter l'infection de nouveau;
  • voyez votre médecin pour une visite de suivi afin de vous assurer que l'infection est bien guérie.

Tous les partenaires avec qui vous avez eu des relations sexuelles jusqu'à 2 mois avant le début des symptômes ou le moment du diagnostic doivent être traités.

Les antibiotiques sont le seul traitement efficace de la gonorrhée. Votre médecin déterminera quel traitement vous convient le mieux : une injection unique ou un traitement par la bouche (une seule dose).

Afin de prévenir la transmission de l'infection au nourrisson, on recommande que les femmes enceintes subissent au moins un test de dépistage dans le cadre de leurs soins prénataux. De plus, on applique un médicament antigonorrhéique aux yeux de tous les nourrissons immédiatement après leur naissance.

Complications

Chez la femme, l'ouverture de l'utérus, appelé col de l'utérus, constitue le premier siège de l'infection. Par conséquent, une gonorrhée qui n'est pas traitée ou des infections répétées peuvent se transmettre à l'utérus et aux trompes de Fallope et causer une infection génitale haute, qui peut mener à l'infertilité ou à des grossesses tubaires (ectopiques).

Chez l'homme, la gonorrhée peut causer des lésions à l'urètre et ainsi rendre la miction difficile. Des épididymites répétées (inflammation des testicules) peuvent entraîner l'infertilité.

Chez l'homme comme la femme, la gonorrhée peut voyager dans la circulation sanguine et atteindre les articulations où elle causera de l'inflammation et de l'oedème - un type d'arthrite appelé « syndrome de Reiter »

Prévention

Même si la prévalence de la gonorrhée est en croissance, vous pouvez appliquer certaines mesures afin de réduire votre risque de contracter cette infection :

  • toujours utiliser correctement des condoms de latex ou de polyuréthane lorsque vous avez des contacts sexuels vaginaux ou rectaux; utilisez des digues dentaires lorsque vous avez des relations sexuelles orales;
  • passez régulièrement un test de dépistage de la gonorrhée et d'autres ITS si vous êtes actifs sexuellement;
  • si vous avez contracté la gonorrhée, abstenez-vous de tout contact sexuel jusqu'à ce que vous et votre (vos) partenaire(s) ayez terminé le traitement antibiotique. Vous pouvez facilement contracter l'infection à nouveau si votre partenaire n'est pas traité;
  • si vous avez reçu un traitement contre la gonorrhée, refaites un test de dépistage trois mois plus tard afin de vous assurer que les antibiotiques ont bien permis de guérir l'infection.

Pour plus d'informations :

La société des obstétriciens et gynécologues du Canada

www.sogc.org

Ma sexualité

www.masexualite.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.