Sécheresse oculaire

Si vos yeux sont secs et inconfortables et qu'un clignement des yeux ne produit pas le film nécessaire pour assurer une bonne vision, vous souffrez peut-être de sécheresse oculaire, aussi appelée kératoconjunctivite sèche. Vos glandes lacrymales ne produisent peut-être plus assez de lubrifiant ou la qualité de vos larmes n'est plus optimale.

Qu'est-ce que des larmes?

Avez-vous déjà goûté à vos larmes? Si oui, vous avez noté qu'elles n'étaient pas simplement composées d'eau. Les larmes contiennent aussi des huiles, des protéines, des électrolytes, des substances qui protègent contre les infections et des facteurs de croissance qui sont essentiels aux cellules. Chaque larme est composée de trois couches : une couche externe faite de lipide, une couche moyenne faite d'eau et une couche interne contenant du mucus. Chacune de ces couches est produite par une glande différente.

Symptômes

Si vous souffrez de sécheresse oculaire, vous pouvez avoir :

  • des picotements ou une sensation de brûlure dans les yeux;
  • l'impression de moins bien voir, à l'occasion;
  • une sensation de sable dans les yeux;
  • l'impression que quelque chose est coincé sous la paupière;
  • du mucus filamenteux sur le bord des yeux;
  • de l'inconfort important si vous portez des verres de contact;
  • une sensibilité des yeux à la fumée, au vent ou à la poussière.

Paradoxalement, vous pouvez aussi avoir les yeux larmoyants si vous souffrez de sécheresse oculaire. En effet, la sécheresse excessive peut déclencher la production de vos larmes (couche aqueuse).

La gravité des symptômes peut varier d'un jour à l'autre, mais avoir régulièrement les yeux secs peut avoir des conséquences sur la qualité de vie et augmenter le risque d'infection aux yeux.

Causes

La sécheresse oculaire est un symptôme d'une condition sous-jacente. Pour bien des gens, elle est un signe de vieillissement. Avec l'âge, les cheveux et la peau s'assèchent et les glandes lacrymales produisent moins de larmes qu'auparavant. Chez les femmes, on observe souvent ce phénomène après la ménopause.

Par ailleurs, la sécheresse oculaire qui résulte d'un manque de lubrification peut être un effet indésirable de certains médicaments (en vente libre ou sur ordonnance) comme les diurétiques, les somnifères, les antidépresseurs, les agents contre l'acné et les antihistaminiques. Prenez donc l'habitude de bien vous informer sur les médicaments que vous prenez : lisez l'information qui vous est fournie avec le médicament. De plus, chaque fois qu'un nouveau médicament vous est prescrit, discutez avec votre pharmacien de ses effets attendus et indésirables.

La sécheresse oculaire peut aussi être un effet indésirable de la radiothérapie ou un symptôme d'une maladie auto-immune, comme la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux ou le syndrome de Sjogren (caractérisé par une triade : lupus, sécheresse de la bouche et des yeux). La sécheresse des yeux peut également être reliée au diabète ou à une maladie affectant la glande thyroïde.

Traitement

Si les symptômes sont légers, quelques mesures de base pourront suffire à soulager ce problème :

  • Appliquer des compresses tièdes sur les paupières;
  • Utiliser un humidificateur;
  • Contrôler la cause de la sécheresse (allergies, environnement, fumée de cigarette, etc.).

Si vous notez que malgré cela vos yeux ne semblent plus produire autant de larmes qu'avant dans les moments d'irritation ou d'émotion, demandez à votre pharmacien de vous recommander un produit en vente libre. Les plus courants sont les larmes artificielles, sous forme de gouttes, qui servent à lubrifier les yeux. Si vous devez les utiliser souvent, choisissez un produit sans agent de conservation et vous pourrez l'utiliser aussi souvent que vous le désirez.

Si vos yeux demeurent inconfortables à cause de la sécheresse, consultez votre médecin ou votre optométriste qui saura vous conseiller. Plusieurs autres traitements peuvent être tentés :

  • utilisation de pellets (solides) qui fondent graduellement pour lubrifier les yeux;
  • utilisation de bouchons pour fermer les canaux qui permettent aux larmes de quitter l'oeil vers le nez;
  • cautérisation des canaux, un procédé qui permet de boucher les canaux avec du tissu cicatriciel;
  • prise de médicaments par voie orale.

Essayez d'éviter les facteurs environnementaux qui aggravent votre condition : ne portez plus vos verres de contact ou portez-les moins longtemps, maintenez un niveau d'humidité adéquat et réduisez le plus possible la fumée et la poussière dans votre environnement.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.