Le bâillement, toujours aussi mystérieux

Unfortunately, this article is only available in French.

Que ce soit le matin au lever, le soir au coucher, au volant ou en lisant son journal, il est indéniable que bâiller fait du bien, peu importe le moment de la journée. C’est probablement la seule certitude que nous ayons à propos de cette drôle de manifestation dont le rôle reste toujours nébuleux pour les scientifiques.

Que ce soit le matin au lever, le soir au coucher, au volant ou en lisant son journal, il est indéniable que bâiller fait du bien, peu importe le moment de la journée. C’est probablement la seule certitude que nous ayons à propos de cette drôle de manifestation dont le rôle reste toujours nébuleux pour les scientifiques.

Le bâillement est un réflexe. Notre organisme réagit involontairement à l’ennui ou à la fatigue en faisant intervenir les muscles respiratoires, intercostaux, faciaux et cervicaux dans un grand mouvement d’étirement et de relaxation appelé bâillement. Le rôle physiologique de cette action reste confus. On pense que cela provoque une augmentation de la quantité de gaz carbonique dans le sang, ce qui rétablit le niveau d’oxygène sanguin. Une autre théorie explicative quant à l’utilité du bâillement postule que l’action pourrait maintenir le gonflement des poumons et empêcher de la sorte l’affaissement des alvéoles pulmonaires. On pense aussi que le fait de bâiller pourrait provoquer la libération d’endorphines, des substances naturelles liées à une sensation de bien-être, lesquelles pourraient également stimuler la vigilance. Quoi qu’il en soit, le mécanisme neurologique exact derrière cette action reste encore à préciser.

Les circonstances qui provoquent le bâillement sont diverses. La baisse du niveau de vigilance, la fatigue et la faim peuvent être des stimuli suffisants pour induire un bâillement. Le réveil peut également susciter cette réaction, associé à des étirements ou des pandiculations. Le phénomène le plus surprenant concernant les bâillements est sans doute l’effet d’entraînement lié à cette action. Vous avez sûrement déjà constaté que le bâillement d’un voisin, ou même la lecture d’un texte évoquant le bâillement, peuvent être des incitatifs suffisants pour susciter chez vous l’envie quasi irrépressible de vous laisser aller à cette action relaxante. Les humains n’ont pas le monopole du bâillement et partagent cette action agréable avec nombre de mammifères. Cependant, le mimétisme lié à ce phénomène nous est spécifique. Cette observation très curieuse reste encore incomprise par les scientifiques.

Le bâillement n’a pas que des effets bénéfiques. Si vous présentez des salves répétées de bâillements incontrôlables, cela pourrait être l’expression d’un trouble médical sous-jacent. Dans un tel cas, une consultation avec votre médecin s’impose. Les bâillements pathologiques, souvent négligés, peuvent signer la présence de nombreuses anomalies, telles l’hypertension intracrânienne due à une tumeur ou un quelconque trouble neurologique. Cette situation demeure quand même rare.

Alors, vous avez bien bâillé en lisant cette actualité? Vous êtes parfaitement normal… Faites attention, ça peut être contagieux!

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.