Un test simple pour prévenir l’amputation chez les diabétiques

Unfortunately, this article is only available in French.

Pour la première fois, des experts recommandent aux diabétiques de faire mesurer leur pression artérielle au niveau des jambes afin de vérifier s’ils souffrent de mauvaise circulation sanguine.

Après l’âge de 50 ans, un diabétique sur trois souffrirait d’une mauvaise circulation sanguine aux jambes. Dans les cas sévères, cette mauvaise circulation sanguine pourrait exiger l’amputation.

Selon le type de diabète dont les gens souffrent, cette maladie est due à un problème de fabrication de l’insuline ou aux cellules du corps qui ne réagissent plus à l’effet de l’insuline. L’insuline est une hormone qui agit un peu comme une clé pour ouvrir la porte des cellules au sucre qui circule dans le sang. Lorsque le diabète est mal contrôlé, les taux de sucre sont trop élevés, ce qui est très néfaste pour les vaisseaux sanguins qui réagissent en se durcissant et en se rétrécissant. Ce processus, qu’on nomme athérosclérose, rend le passage du sang plus difficile et entraîne donc une mauvaise circulation sanguine.

Lorsque la mauvaise circulation se situe au niveau des jambes, on dit que les gens souffrent de maladie artérielle périphérique (MAP). Tout le monde peut souffrir de MAP, mais les diabétiques sont plus à risque. Ceci est d’autant plus vrai pour les diabétiques qui ne contrôlent pas suffisamment leurs taux de sucre sanguin, ce qui représente environ le cas de deux diabétiques sur trois.

En général, les diabétiques qui souffrent de MAP ne ressentent aucun symptôme. Certains peuvent éprouver des difficultés à la marche (douleur aux jambes ou jambes qui se fatiguent vite).

Les experts recommandent aux diabétiques âgés de plus de 50 ans de demander à leur médecin de vérifier la pression dans leurs jambes pour vérifier s’ils souffrent de MAP. Si la pression sanguine mesurée à la cheville s’avère inférieure à celle mesurée au bras, il pourrait s’agir de MAP. Selon l’Association américaine du diabète, ce test simple devrait être fait à tous les cinq ans.

Si la MAP est dangereuse pour les jambes, elle est également associée à un risque considérable pour les maladies cardiaques. En effet, si les artères des jambes sont rétrécies, celles du coeur le sont probablement aussi. En fait, on estime que la MAP quadruple le risque de subir un infarctus du myocarde (crise cardiaque).

L’exercice et les médicaments qui éclaircissent le sang sont recommandés pour traiter la MAP. Pour prévenir les dommages aux vaisseaux, un bon contrôle du diabète est aussi très important. On recommande ainsi aux diabétiques d’avoir une prise de sang à tous les trois mois pour mesurer l’hémoglobine glyquée. Cette analyse permet d’avoir une idée précise des taux de sucre sanguin au cours des 3 derniers mois et d’ajuster le traitement en conséquence.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.