À propos des infections urinaires

Les infections urinaires (cystites) ne sont pas rares puisqu’elles représentent le deuxième type d’infection le plus fréquent. Les femmes sont particulièrement vulnérables : ainsi, environ une femme sur cinq subira au moins une cystite au cours de sa vie. Ce type d’infection peut être douloureux et embarrassant, mais également grave si les reins sont atteints.

Les infections urinaires (cystites) ne sont pas rares puisqu’elles représentent le deuxième type d’infection le plus fréquent. Les femmes sont particulièrement vulnérables : ainsi, environ une femme sur cinq subira au moins une cystite au cours de sa vie. Ce type d’infection peut être douloureux et embarrassant, mais également grave si les reins sont atteints.

L’urine est habituellement stérile, c’est-à-dire exempte de microbes, sauf chez certaines personnes dont les adultes âgés. Les infections urinaires surviennent lorsqu’une bactérie, généralement en provenance du système digestif, s’insère dans les voies urinaires et se multiplie dans la vessie.

On reconnaît habituellement l’infection urinaire par une sensation de brûlement au moment d’uriner et par des envies fréquentes, intenses et urgentes qui ne résultent souvent qu’en de petites libérations de liquide. L’urine peut aussi présenter des caractéristiques inhabituelles : elle peut devenir embrouillée, malodorante ou colorée par du sang. Il est possible de prévenir les infections urinaires. On recommande par exemple de boire beaucoup de liquides et d’éviter de se « retenir »; pour ne pas allonger la période de transit de l’urine dans la vessie. On croit que le jus de canneberges pourrait contribuer à prévenir les infections urinaires, mais il ne serait apparemment d’aucune utilité une fois l’infection établie. Les femmes devraient aussi faire attention de ne pas ramener de bactéries de la région anales vers le vagin et l’urètre lorsqu’elles vont à la selle. Après une relation sexuelle, on suggère aux femmes d’uriner le plus tôt possible et de boire un grand verre d’eau afin de rejeter autant que possibles les microorganismes qui auraient pu rejoindre l’urètre. Les produits d’hygiène féminins comme les aérosols déodorants, les poudres ou les douches vaginales sont à proscrire, car ils peuvent irriter les voies urinaires et ainsi faciliter la survenue d’une cystite. Dans le même ordre d’idée, on recommande d’éviter les huiles parfumées et autres produits moussants pour le bain.

Si vous présentez les symptômes d’une infection urinaire, consultez votre médecin! Le traitement des cystites repose sur une antibiothérapie de courte durée. Par ailleurs, vous pourrez soulager la douleur qui l’accompagne en utilisant un analgésique pris par voie orale (acétaminophène ou ibuprofène), en appliquant un sac chaud sur l’abdomen et en buvant beaucoup de liquides. Enfin, on recommande d’éviter les mets épicés et la caféine, contenue notamment dans le café, le thé et les colas, durant la phase aiguë car ils sont irritants pour la vessie.

Pour plus de renseignements sur les infections urinaires, n’hésitez pas à questionnez votre pharmacien.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.