Arrêter de fumer sur un coup de tête

Fumer est mauvais pour la santé. Les fumeurs le savent et plusieurs voudraient bien se défaire de cette habitude. Selon certains experts, la clé du succès est dans la préparation. Mieux le fumeur planifiera son arrêt, plus il réussira. Mais voilà qu’une étude publiée dans le British Medical Journal vient dire que les fumeurs qui cessent sur un coup de tête auraient de meilleurs taux de succès!

Fumer est mauvais pour la santé. Les fumeurs le savent et plusieurs voudraient bien se défaire de cette habitude. Selon certains experts, la clé du succès est dans la préparation. Mieux le fumeur planifiera son arrêt, plus il réussira. Mais voilà qu’une étude publiée dans le British Medical Journal vient dire que les fumeurs qui cessent sur un coup de tête auraient de meilleurs taux de succès!

Selon les auteurs de l’étude, on pourrait comparer une tentative spontanée de cesser de fumer à un phénomène mathématique appelé la « théorie de la catastrophe »; selon laquelle l’accumulation de tension dans une situation mène à un moment où un événement de faible importance peut déclencher un changement dramatique. C’est ainsi que certains fumeurs confrontés à l’accumulation de tension (interdiction de fumer, prix élevé des cigarettes, pression des membres de la famille, etc.) pourraient en venir à prendre la décision de cesser de fumer sur un coup de tête.

Mais pourquoi ces fumeurs auraient-ils plus de succès que ceux qui planifient leur arrêt? Les auteurs croient que tout repose sur la motivation. La motivation de celui qui se lève un matin, s’allume une cigarette et se fait dire par son ado « papa, tu me dégoûtes quand tu fumes »; est probablement plus importante que celui qui planifie cesser de fumer le 1er octobre prochain.

L’étude publiée dans le BMJ était basée sur des données rétrospectives, c’est-à-dire que les sujets de l’étude ont été questionnés sur leurs tentatives passées d’arrêt du tabagisme. Pour vraiment savoir si les conclusions de l’étude tiennent la route, il faudra maintenant faire une étude où les chercheurs suivront des fumeurs pendant qu’ils tentent d’arrêter.

Assumant que leurs premières hypothèses sont bonnes, les auteurs de l’étude croient qu’il faudrait baser les campagnes d’abandon du tabagisme sur 3 aspects : 1) créer une tension chez les fumeurs qui augmente leur motivation pour cesser de fumer, 2) déclencher l’action chez ceux qui sont sur le point de changer, 3) soutenir leur tentative à l’aide de médicament ou de counselling.

Planifier ou ne pas planifier? Voilà la question!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.