Attention à la malaria en République Dominicaine

Les voyageurs se rendant en République Dominicaine dans la province de La Alagracia ou se déplaçant en zone rurale la nuit devraient adopter des mesures de prévention contre le paludisme.

Le paludisme, ou malaria, est une maladie sérieuse et parfois fatale causée par un parasite. Celui-ci est transmis par la femelle des moustiques anophèles ayant déjà mordu une personne infectée. Ces insectes nécessitent des températures chaudes pour se reproduire. On les retrouve donc dans les pays tropicaux ou subtropicaux. L’Organisation mondiale de la santé estime que de 300 à 500 millions de nouveaux cas de malaria surviennent annuellement, causant un million de décès, principalement chez des jeunes enfants. Les personnes atteintes de cette maladie présentent une forte fièvre, des frissons, des maux de tête, des raideurs et des douleurs généralisées.

La malaria est toujours présente en République Dominicaine, mais les complexes touristiques sont habituellement à faible risque. Des flambées de transmission apparaissent parfois à la suite de la multiplication des moustiques ou de déplacements de population provenant de zones endémiques. Après que quelques cas de malaria aient été rapportés chez des voyageurs provenant de la République Dominicaine, l’Agence de santé publique du Canada recommande aux adultes et enfants se déplaçant dans les zones rurales pendant la nuit ou se rendant dans la province de La Altagracia d’adopter des mesures de prévention. La région ciblée par cet avis est située au sud-est du pays. Elle englobe la côte Costa del Coco et les plages de Punta Cana et Bayahibe Deux moyens sont efficaces pour diminuer le risque d’attraper la malaria : prendre des médicaments antipaludéens en prévention et éviter les piqûres de moustiques.

Les moustiques anophèles femelles piquent principalement en soirée et pendant la nuit. On évite leurs piqûres en restreignant les activités extérieures pendant cette période, en demeurant dans un endroit muni de moustiquaires ou complètement fermé, en dormant sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide et en diminuant la surface de peau exposée. Pour y parvenir, on porte des vêtements longs : une chemise à manches longues (manches déroulées, bien boutonnée ou fermée, bien insérée dans le pantalon) et un pantalon long (bien inséré dans les chaussettes ou dans les souliers). On choisit aussi des tissus de couleur claire et on enduit la peau exposée d’insectifuge à base de DEET. La plupart des insectifuges contenant des produits « naturels »; sont efficaces pendant des périodes de temps plus courtes que le DEET et c'est pour cette raison qu'ils ne sont pas considérés comme les produits de préférence pour la protection contre les piqûres de moustiques. Choisissez un insectifuge à base de DEET sous forme liquide. Les bouteilles de vaporisateur sous pression peuvent être refusées par les compagnies aériennes en raison du risque d’explosion qu’elles présentent.

Les médicaments antipaludéens diminuent le risque de contracter le paludisme, mais ils ne sont pas efficaces à 100 %. À cause de la période d’incubation du parasite, le médicament doit être pris avant et après le voyage. L’Agence de santé publique du Canada recommande fortement de consulter un médecin spécialisé en médecine des voyages ou un médecin de famille plusieurs semaines avant la date du départ pour obtenir une évaluation personnelle du risque d’exposition au paludisme et prescrire au besoin un antipaludéen approprié en fonction de l’itinéraire de voyage et des antécédents médicaux.

Si vous faites de la fièvre dans les trois mois suivant votre retour d’une région où le paludisme est présent, il est important de consulter un médecin. Assurez-vous d’informer ce dernier de vos déplacements à l’étranger afin qu’il procède aux tests appropriés.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.