Un voyage hors des sentiers battus? Passez voir votre pharmacien avant le départ!

Quand on prévoit un voyage dans un endroit plus «exotique», il faut prendre certaines précautions supplémentaires pour s’assurer de demeurer en santé pendant tout le voyage afin de pouvoir bien en profiter et faire le plein de souvenirs heureux!

Les préparatifs pour un voyage devraient commencer au moins six à huit semaines avant le départ, surtout si vous avez besoin de recevoir des vaccins avant de partir. En effet, plusieurs vaccins nécessitent deux ou même trois doses qui doivent être administrées à plusieurs semaines d’intervalle.

Maladies évitables par la vaccination

Assurez-vous d’abord que votre couverture vaccinale de base est bien à jour, notamment que vous êtes protégé contre les hépatites A et B, la polio, la rougeole ou le tétanos. 

Ensuite, consultez le site voyage.gc.ca du gouvernement canadien pour connaître la liste des maladies évitables par la vaccination qui sont présentes sur le territoire du pays que vous prévoyez de visiter. Fièvre jaune, fièvre typhoïde et encéphalite japonaise sont des exemples de ces maladies inconnues ici, mais fréquentes dans plusieurs pays, et pour lesquelles il existe des vaccins.

Il arrive que certains pays exigent une preuve de vaccination, par exemple contre la fièvre jaune, pour autoriser l’entrée sur leur territoire, peu importe qu’il y ait un risque de contracter la maladie ou non sur leur territoire. Vérifiez bien car, sans cette preuve, vous ne pourrez pas entrer dans le pays!

Plusieurs pharmacies offrent des services de vaccination. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou visitez le site familiprix.com pour trouver une succursale près de chez vous qui offre ce service. Des frais peuvent s’appliquer.

Le paludisme (malaria)

Le paludisme est une maladie causée par un parasite qui est transmis à l’humain par la piqûre d’un insecte. Elle est répandue dans les pays tropicaux et subtropicaux de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique centrale et du Sud. 

Si vous devez voyager dans une région où cette maladie est présente, en plus de prendre les précautions d’usage pour réduire votre risque de piqûre, on recommande de prendre un médicament préventif. Le traitement doit commencer quelques jours avant le départ, se poursuivre pendant toute la durée du voyage ainsi que plusieurs jours après le retour. 

Le choix du médicament dépend de la résistance aux antibiotiques du parasite présent dans la région visitée. Votre pharmacien peut déterminer quel traitement est recommandé en fonction de votre destination et vous prescrire le médicament. 

Voyage en haute altitude

Lorsqu’on visite une région qui se trouve à une altitude beaucoup plus élevée que celle à laquelle notre corps est habitué, il est possible que l’on ressente certains malaises, surtout si on passe rapidement d’une altitude basse à une haute altitude (> 2400 mètres). 

Comme l’air est moins riche en oxygène en haute altitude, on risque de souffrir de maux de tête, de nausées ou de vomissements, de faiblesse, d’étourdissement ou de vertiges. C’est ce qu’on appelle le mal aigu des montagnes (MAM). 

On associe surtout le MAM aux voyageurs qui font du trekking en montagne et qui ne respectent pas les recommandations en termes de rythme d’ascension. Il peut aussi survenir lorsqu’on prend un vol direct vers une ville située en haute altitude.

Les personnes qui ont déjà souffert du MAM sont plus à risque d’avoir encore des symptômes si elles retournent en altitude.

Si vous prévoyez un voyage en haute altitude, demandez conseil à votre pharmacien. Il pourra déterminer votre niveau de risque de souffrir du MAM et vous prescrire un traitement approprié si vous en avez besoin.

La diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur (la «tourista») est fréquente lorsqu’on voyage dans les pays où les conditions sanitaires sont différentes des nôtres. Elle peut être causée par différents parasites, virus ou bactéries qui se trouvent dans l’eau ou les aliments.

Pour réduire le risque de la contracter, on recommande de ne boire que de l’eau purifiée (bouillie ou traitée avec du chlore ou de l’iode) ou embouteillée commercialement (et scellée) et de ne manger que des aliments qui ont été bouillis, cuits ou pelés. Selon la destination, d’autres mesures pourraient être recommandées. Votre pharmacien pourra vous aider à bien vous préparer.

Si vous prévoyez de voyager dans un pays où le risque de diarrhée du voyageur est élevé, il peut être prudent d’apporter des médicaments que vous pourrez prendre si vous tombez malade. Votre pharmacien peut vous prescrire les médicaments appropriés en fonction de votre destination et vous expliquer comment reconnaître les symptômes de la maladie afin de prendre le traitement au moment opportun.

Il existe aussi un vaccin préventif qui réduit le risque de diarrhée du voyageur causée par une bactérie, l’E. coli entérotoxinogène. Il ne protège toutefois pas contre les nombreuses autres causes de la «tourista».

Trousse de premiers soins

On devrait toujours avoir une trousse de premiers soins lorsqu’on part en voyage, mais c’est encore plus essentiel lorsqu’on part à l'aventure puisque l’accès à des soins de santé ou à des fournitures médicales peut être plus difficile, voire impossible.

Vous pouvez créer une trousse de toutes pièces ou vous procurer une trousse commerciale que vous complèterez en fonction de vos besoins, par exemple en y ajoutant des bandages spécialisés, des analgésiques, un médicament contre la nausée ou les allergies.

Votre pharmacien peut vous aider à établir une liste de produits essentiels qui tiendront compte de votre état de santé, de vos activités ainsi que du climat à destination.

N’oubliez pas d’apporter un insectifuge si vous devez voyager dans un pays où il y a des maladies transmises par les insectes. Pour la majorité de ces maladies, il n’existe ni vaccin ni traitement préventif. C’est le cas notamment de la dengue, de la leishmaniose, du virus du Nil occidental, mais aussi du virus Zika, qui est de plus en plus présent en Amérique centrale et du Sud depuis quelques années.

Les femmes enceintes et les couples qui désirent concevoir un enfant devraient éviter tout voyage dans une zone où le virus Zika est présent, car celui-ci peut entraîner de graves malformations du cerveau chez le bébé.

Peu importe votre type de voyage, votre pharmacien est là pour vous aider à bien vous préparer. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec lui pour discuter de vos besoins.

Ref : voyage.gc.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.